boites à œufs fécondés dans la salle de stockage

Les coulisses de Brahmaland : une semaine en hiver (Jour 2)

  •  
  •  
  •  
  •  

Deuxième journée à relater mes activités ici à Brahmaland 🙂

C’est parti !

Mardi 13 Mars

Réveil difficile

Il est rare que ce soit la sonnerie qui me tire du sommeil, mais c’est le cas ce matin. 🙁 Nuit un peu agitée et peu reposante, je ne suis pas en forme du tout, avec beaucoup de douleurs un peu partout. Je paie un peu le fait d’avoir omis la sieste d’hier après midi, et celle de dimanche aussi… 🙁

Ceci étant, il faut y aller quand même !! Les poules comptent sur moi !! 🙂 6h30, il pleut…. ça faisait longtemps, tient !! Je m’équipe pour être à peu près étanche, à défaut de savoir commander le beau temps !

Le sol est à nouveau détrempé et glissant….. je peine avec cette blessure musculaire sur ma jambe valide, et je dois faire attention en permanence où je marche pour limiter les glissades, et de nouvelles douleurs. Quelle perte de temps !!

Ouverture des portes, vaporisation du spray « réconfort immédiat » dans les poulaillers accueillant de nouveaux venus, et contrôle du niveau d’eau dans les abreuvoirs pour emmener ensuite le bon nombre de bidon d’eau.

La nourriture des cocottes

Aujourd’hui c’est le jour des grains. Tous les deux jours on réapprovisionne les mangeoires des parcs. Et ce que je déteste le plus, c’est bien de devoir distribuer la nourriture sous la pluie…. Il faut bâcher les bassines de graines dans la brouette, et lutter contre pluie et vent, pour ne pas tout mouiller….. Quelle perte de temps encore !!

Le mélange de grains est préparé la veille par JF 🙂 et il est composé principalement de blé, auquel est ajouté du maïs entier, de l’avoine, et du petit tournesol noir. Il peut aussi y avoir des pois et de l’orge, mais tous ne les mangent pas, c’est comme l’avoine. Je peux aussi ajouter du riz en brisure lors de la distribution, où des compléments tels que levure de bière ou Synvital (micro organismes), mais pas aujourd’hui sous la pluie !!

La brouette bien chargée (eau+grains) n’apprécie pas de rouler en terrain meuble et humide. Et ma jambe apprécie encore moins de devoir forcer pour pousser le tout dans la boue. Doucement mais sûrement. Et compte tenu du travail à faire ce matin…. il va falloir accélérer le « doucement » !! 😉

7h50 J’ai fini de me battre avec les graines qui collent partout avec la pluie, et je me verse un bon thé chaud, à l’abri dans la salle de stockage des œufs. C’est le moment de tourner mes boites (action indispensable pour que les œufs aient une conservation optimale), et de préparer les commandes qui seront à conditionner tout à l’heure. Je commence aussi à réfléchir sur les œufs que je vais donner à couver à miss Cotcot qui garde le nid assidument depuis deux jours. 🙂

L’entretien des poulaillers

Action quotidienne incontournable : le nettoyage des cabanes et zone de vie des poulets. Et ça aussi, sous la pluie c’est pas le plus rigolo…

L’entretien courant prend entre 2 et 8 minutes par poulailler, selon sa taille, le nombre d’habitants, et s’ils ont gratté/retourné ou non les copeaux !! Cela peut donc aller plus ou moins vite. Enlever toutes les fientes sur le dessus d’une litière un peu tassée est assez aisé et facile. Fouiller dans les copeaux pour retrouver les dites crottes et remettre l’ensemble propre est une autre affaire, bien moins amusante, et surtout plus fatigante physiquement…. Et certaines familles sont expertes pour mettre leur litière sans dessus dessous, alors que d’autres sont toujours très propres.

8h10, c’est parti, armée d’une bassine et d’un sac pour aller plus vite qu’avec la brouette. Ce n’est ni trop sale, ni retourné, je vais assez vite, c’est bien ! J’ai commencé par tout ceux n’ayant pas besoin d’être ré-ajusté en copeaux…… des fois que la pluie cesse, ce sera plus pratique d’ouvrir les toits en grand, pour cela…

Le poulailler des Bleuets, où se trame l'intrigue de l’œuf mystère !!

Le poulailler des Bleuets, où se trame l’intrigue de l’œuf mystère !!

En même temps, commence à nouveau la surveillance des poules du parquet des Bleuets (entre autres) pour tâcher d’identifier la productrice de l’œuf mystère…. Comme un fait exprès ça traine un peu à se mettre au nid, alors que je vais devoir retourner de l’autre côté (les poules sont réparties sur deux terrains).

9h20, pause thé et collation (je ne déjeune jamais le matin, car ce n’est pas agréable ensuite pour travailler pliée en deux sur les cabanes) que je partage avec P’Ang et ses trois pious. Ils ont bien vite compris que ce que j’apporte est plutôt bon à manger !! Les petits ont déjà 8 jours et je n’ai pas encore donné de noms….. pfff…

Course contre la montre

La pluie cesse !! 🙂 Quelle chance ! Il me reste encore 8 cabanes à nettoyer dont 3 à recharger en litière. Je surveille l’heure, car il faut aussi que j’aille préparer les colis pour être à la Poste avant 11h30, horaire de la levée quotidienne. Avec le trempage sanitaire, même s’il n’y a que deux colis (25 œufs) ça prend quand même du temps, et il ne faut pas se louper !

Je termine un peu au pas de course, toujours en surveillant mes cocottes bleues qui à présent sont 5 au nid !! Comme un fait exprès…. au moment où je dois aller faire les colis !!!!

10h20 je rentre en courant mettre un premier lot d’œufs à tremper (15 minutes), préparer tout ce dont j’ai besoin pour faire ensuite le conditionnement, et je ressors en hâte contrôler les Bleuets. Un œuf que je ne sais identifier trône au milieu des 5 poules… Flute et zut, c’est loupé…… 🙁

Je retourne à mes œufs et colis. Top chrono, il me reste 20 minutes pour finir, avant de sauter dans la voiture. J’ai tout sous la main, ça va relativement vite !

11h15 je file à la Poste ! Retour vers 11h40.

Collecte et traitement des œufs fécondés

Faire un premier tour pour ramasser les œufs pondus ce matin, et noter les poules au nid. Hier il y a eu 50 œufs ! On voit que les jours rallongent et que la luminosité (lorsqu’il ne pleut pas) plus importante est bénéfique au métabolisme des cocottes.

Pointage des pondeuses et nettoyage des 17 œufs récoltés, avant répartition dans les boites attitrées.

boite à œufs "noyée" au milieu des particules de calage

boite à œufs « noyée » au milieu des particules de calage

12h20, retour maison pour prendre connaissance des e-mail. Notamment, une commande de 24 œufs. Comme je n’ai rien eu le temps de ranger, je vais chercher les œufs pour les mettre à tremper directement et les conditionner, en même temps que ma pause déjeuner 😉

Je finaliserai le colis plus tard, je n’ai plus de particules de calage sous la main.

14h, nouveau tour des parcs, à la fois pour ramasser les œufs (19), contrôler les poules au nid, les abreuvoirs et faire les rotations de familles en liberté sur le terrain. Vérifier que P’Ang va bien 🙂

Je prépare un grand carton de « chips » (particules de calage) à rapporter à la maison, car les gros sacs sont stockés dans le bâtiment. Je mélange 2 types de particules, pour un meilleur amorti à l’intérieur des cartons. Nous avons pour cela essayé bon nombre de produits proposés sur le marché, durant plusieurs semaines, avant de choisir d’associer ces deux là. À première vue le choix semble pertinent 🙂

15h15 retour maison. Mise en colis des 4 boites à œufs conditionnées ce midi. Réponses aux mails du matin, puis pause « sieste » pour récupérer un peu.

Bricolage et soins du soir

17h15 il y a même des éclaircies avec un peu de soleil ! J’allume le feu pour brûler les copeaux souillés. Pour répondre à la question de Françoise, nous avons fait le choix de brûler, plutôt que composter, pour détruire au maximum, tout risque de transmission de maladies. Ensuite, effectivement, la quantité aurait certainement posé un problème de stockage. De plus les cendres sont ensuite ré-utilisées dans les parcs, ou directement près du foyer, pour faire des bains de poussière !! 🙂 Cet après midi, les poulets ont profité que le feu ne brûle pas pour se poudrer à outrance !!

Puis, je vais réparer les trous fait par les rats (ça ce sont de vrais nuisibles permanents dont on peine à se débarrasser….) dans le filet des Wyandottes 1 ; trous par lesquels miss Hop s’échappe tous les jours pour vaquer dans le jardin ! C’est le point faible des filets à poules : les rats les rongent, contrairement à du grillage, où ils creusent en dessous. 🙁

Puis je vais installer un autre filet pour créer un espace de sortie aux brahmas fauves 2. Effectivement l’intégration de I2 (itou) et de Ceylan provoque quelques tensions, dues à la privation des sorties matinales en liberté. Il me fallait trouver une solution rapidement, car c’est un parquet déjà délicat, sujet au picage, que je dois surveiller constamment.

Dernier ramassage d’œufs (16) mais il se peut qu’il en reste un ou deux, dissimulés sous les poules dans la litière, car certains groupes étaient déjà couchés, et je n’aime pas les déranger. Il ne fait pas chaud actuellement, les œufs ne craignent donc rien.

Avant de m’activer à préparer le mélange de copeaux pour demain, je m’octroie quelques minutes avec P’Ang et ses petits. Les poussins n’ont aucune crainte et se laissent prendre sans soucis, confiants comme leur mère, envers moi. Un vrai bonheur. Court instant que je savoure, les 3 titis qui vibrent dans mes mains 🙂

P’Ang qui n’est jamais à court de ressources, me souffle une idée amusante pour clore cette semaine de présentation de Brahmaland 😀 Il y aura donc, en prime, un petit jeu !!

Les soins du soir, sont sensiblement les même qu’hier. J’ai décidé de confier à miss Cotcot deux œufs de brahma à tester : ceux de N’Djili et de Citrus.

20h15 retour maison pour le dîner.

21h Lecture des e-mails et impression des nouvelles commandes. Mise à jour de la boutique avec les pontes de la journée. (voir la boutique)

22h : rédaction et mise en page de cet article…. jusque tard, très tard… 😉

Promis…. demain (enfin tout à l’heure) je m’occupe du courrier en attente…….

Si tu as des questions sur notre organisation, l’élevage, etc….

pose la dans les commentaires en bas de cette page 🙂


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 37
  •  
  •  
  •   
spacer

3 comments on “Les coulisses de Brahmaland : une semaine en hiver (Jour 2)

  1. lapoulephilosophe

    Je suis épatée que tes poules mangent du maïs entier. Les miennes le laissent comme si elles le trouvaient trop gros…

    1. Gaëlle

      Même nos mini poules chabo gobent les grains de maïs entier !! Ils adorent !!:)

Laisser un commentaire