Les coulisses de Brahmaland : une semaine en hiver (Jour 3)

  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les journées de 24h sont trop courtes…… ça donne ce genre d’emploi du temps….. et de la frustration en fin de journée, avec l’impression de n’avoir rien fait, car trop de tâches n’ont pas été remplies ou accomplies. 😉

Mercredi 14 mars

Une belle matinée

Le bout du nez dehors vers 6h30, et c’est déjà un peu trop tard, car la nuit commence déjà à s’éclipser. Les toits des poulaillers sont gelés, le ciel au loin est rosé, ça semble parti pour une belle journée ensoleillée ! 🙂

Les poulets confirment qu’il va faire beau temps, car à 7h, tous sont déjà dehors à s’affairer 🙂 Je fais le ravitaillement en eau de boisson en même temps que je commence le nettoyage des cabanes. Avec mes douleurs récurrentes et fatigantes, j’essaie d’optimiser mon travail et mes déplacements à minima.

Certains parquets « testeurs » reçoivent leur dose hebdomadaire d’EPP Citrobiotic (Extrait de Pépin de Pamplemousse), et j’en ajoute aussi aux familles où le stress est présent, suite à l’intégration de nouveaux membres. On le sait pertinemment, la première cause de maladies chez la poule est liée au stress, qui réduit considérablement les défenses immunitaires.

Comme toujours la surveillance est de mise, pour savoir qui pond quoi !! Peu à peu l’étau se resserre sur l’œuf mystère des Bleuets 🙂 Mais il n’est pas le seul à me tracasser…. il y a aussi celui des Splash2, dont l’énigme n’est toujours pas élucidée ! Enquête en cours … 😀

Changer de litière

10h : l’entretien est presque terminé ; il me reste le bâtiment à nettoyer, et le poulailler des brahmas perdrix à vider entièrement. Cette opération à lieu, lorsque les copeaux de bois et lin se sont peu à peu transformés en poussière peu agréable. La fréquence est variable selon différents critères :

  • nombre d’habitants
  • niveau de propreté des habitants (toutes les poules ne prennent pas soin de leur chambre !!)
  • temps passé à l’intérieur
  • météo ambiante

Au pire, je vide au moins une fois tous les deux mois pour les plus propres. Cela consiste à enlever la litière, retirer et brosser la bâche de fonds, ôter tous les copeaux glissés en dessous. Idéalement laisser sécher/aérer après avoir désinfecté (selon météo). C’est le moment opportun également pour s’assurer qu’il n’y a pas de clandestins dans la demeure : comprendre par cette expression, des insidieux poux rouges.

Le poulailler des brahmas perdrix doré

Le poulailler des brahmas perdrix doré

L’opération prend en moyenne 20 à 30 min pour remettre à neuf en litière. Ça, c’est si la bâche de fonds est toujours opérationnelle ! Et aujourd’hui, ce n’est pas le cas, du tout. La bâche déjà rapiécée est de nouveau percée de toute part. Changer le fonds, signifie découper au cas par cas, selon la forme du poulailler. Compter environ 15-20 min pour réaliser cela. Depuis juillet dernier, nous avons pris le parti d’utiliser des toiles cirées, car la bâche que nous achetions à littéralement fondue en qualité, et la résistance n’étant plus de mise, il fallait sans cesse refaire les fonds.

Le résidus de copeaux propres est étalé autour de la cabane sur les zones piétinées afin d’absorber l’excédent d’humidité. d’où je suis, j’ai une vue parfaite sur les poulaillers des Bleuets et des S2, mais jusque maintenant, personne ne se hâte pour aller au nid…. (forcément !)

Poulailler avec litière toute neuve et moelleuse !

Poulailler avec litière toute neuve et moelleuse !

Le mercredi, il n’y a pas de colis, le point poste étant fermé. Cela me libère de la pression des horaires à respecter ! Mais le mercredi, il y le boulanger qui passe !! Ça tombe drôlement, bien, je commence à avoir sérieusement faim…. et P’Ang aussi !! 🙂 Solidarité oblige, un pain au chocolat à partager avec les trois poussins. 3 poussins qui n’ont toujours pas de nom…. l’inspiration me manque…… pfffff…..

Je retourne finir le poulailler mis à nu, et surveiller les pondeuses farceuses. Pour passer le temps intelligemment, je gratte la terre dans les parcs pour découvrir vers et larves, ce qui ne manque pas de provoquer un intérêt certain chez mes amies gallinacées ! Puis je vais couper un seau d’herbe pour en distribuer dans tous les parcs. Je fais quelques images pour illustrer ce post, puis je ramasse les œufs de ci de là (26) avant de rentrer à la maison vers 13h30.

1+1+1+…. =

nombre d'emails reçus

capture d’écran…

En allumant l’ordinateur, quelle surprise encore aujourd’hui avec le nombre d’e-mails reçus (85), qui vient s’ajouter à la soixantaine en attente de réponse, que j’ai promis de traiter (en partie) ce jour….. Je crois que je ne vais pas ressortir de si tôt !!

Lecture des nouveaux courriers et réponses, jusque 14h10. Il y a eu pas mal de commandes sur la boutique, alors il faut que je commence les trempages sanitaires des œufs, et les conditionnements pour demain jeudi. Je profite du trempage pour me restaurer rapidement, tout en retournant surveiller mes pondeuse coquines au dehors !

Et paf, loupé à nouveau ! L’œuf mystère des Bleuets m’attends avec deux autres dans un nid vide de toute poule. Décidément, je ne suis pas au bout de mes peines avec celui là !!

Je profite de la virée pour récupérer quelques autres œufs pondus, et changer les familles en sortie, attiser le feu, etc, etc… Avant de rentrer vers 15h, conditionner quelques colis, puis faire une sieste réparatrice.

17h : cuisson des coquillettes pour les poulets convalescents (et quelques autres), pendant que j’avance toujours sur les colis, facturation, devis, réponses, etc… 😉

18h15 : sortie pour les soins du soir, la distribution des pâtes et du pain trempé. Récupération des derniers œufs, puis nettoyage de la petite collecte du jour (47), tri et rangement dans les boites. Humidifier tous les œufs en stock, puis changer l’inclinaison des boites pour la nuit (matin et soir, tous les jours). Je prends quand même quelques minutes pour me ressourcer lors du du chick’s time quotidien du soir en compagnie de P’Ang.

20h30 retour maison pour le dîner, avec les dernières commandes à transformer en colis 🙂

21h45 et jusque 22h50 ce sera colis et colis (et un peu colis aussi)

Ensuite je me suis courageusement mise devant l’écran, non pour rédiger ce billet, mais pour commencer les réponses promises aux mails. Ceci afin de finir la journée sur une note positive, satisfaite d’avoir pour partie, remplie cette mission 🙂

voilà…. j’aurai aimé faire plein d’autres choses aussi…. mais encore une fois, le temps passe vraiment trop vite !! Et pour changer… au moment de publier…. panne de réseau internet…. je croise les doigts pour que la sauvegarde de tout cela se fasse malgré tout …. 😉 (que de stress dont je me passerai bien…)

À demain les amis, pour une autre journée trépidante !!

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Les coulisses de Brahmaland : une semaine en hiver (Jour 3)

  1. Sandrine Victor

    Je crois que je viens de recevoir l’un des oeufs mystère du parc splash2 avec un point d’interrogation dessus.
    Encore une belle journée-reportage, j’ai retenu la bonne idée des toiles cirées au fonds des poulaillers, c’est plus épais et donc plus résistant que le plastique à couvrir les livres que je mets.

Laisser un commentaire