Kamail, une poussinette d'exception, partie trop tôtKamail, une poussinette d'exception perchée sur mon épaule, partie trop tôt

Destin de poussin

  •  
  •  
  •  
  •  

8 jours….. c’était bien court pour une vie de poussin, surtout une poussinette si exceptionnelle que celle-ci. Un cadeau de la Nature, juste là pour nous donner envie et sourires au quotidien, en permanence. Un petit être plein de vie, d’énergie, d’amour et de bonne humeur…..

Durs moments aujourd’hui 🙁

Le hasard semblait programmé….

Lundi 18 juin, c’est encore une misère chez les brahmas perdrix : une des deux poules à déjà avalé le premier poussin éclos… Je récupère le second œuf et le mets en urgence dans la petite couveuse brinsea, heureusement libre, pour me dépanner !

Deux heures après, éclos Kamail‘, un poussin beige tout rond, tout vif, avec un regard perçant. Kamail‘ fille de Canail‘ et du coq Lanzo, brahma pmdb. Je peux dire poussin femelle, car suite à un typage ADN fait en amont, je sais déjà qu’il s’agit d’une poussinette. 🙂

Je dois tenter le lendemain d’intégrer le poussin avec la poule non agressive. Je m’abstiens donc de toute manipulation inutile, pour ne pas interférer dans la future relation.

Malgré mes précautions, Kamail‘ en a décidé autrement : elle veut rester avec nous, sautille dans la couveuse lorsqu’elle nous voit, réclame. L’adoption par poule est un échec complet, le poussin est survolté, court partout, tire les barbillons de la mère, et lui pique les yeux …. Déjà que la poule est tendue et ne sait trop que faire d’un poussin…. mais un poussin speed comme ça…. ce n’est même pas envisageable !!

Je remets Kamail‘ dans ma poche et la ramène à la maison. L’adoption sera pour moi 🙂 c’est certainement un signe du destin. Elle saute comme Mascot’, me regarde et m’appelle de la même manière. Étrange coïncidence, en plus du coloris fauve, de l’aspect énergique, et de sa capacité à me donner le sourire à chaque instant.

poussin Kamail, 24h de vie

Kamail’ du haut de ses 24h !!

🙂

Un ange envoyé par Mascot‘ ?

Kamail‘ est ravie et ça se voit. Elle m’encourage dans la fabrication en urgence d’une éleveuse à poussin juste pour elle !! Sauf que l’éleveuse… elle veut bien y rester, seulement si je laisse ma main aussi dedans !!

Ce qu’elle veut, c’est être avec nous. Être avec moi, contre moi. Partager ce que je fais. Elle n’a pas trois jours qu’elle arpente déjà le bureau, le clavier et les piles de papiers, pour mon plus grand bonheur. Elle se blotti contre moi, et comme le faisait Mascot‘, tire sa tête en avant, et la laisse tomber mollement, pour s’endormir. Génétiquement elles n’ont rien en commun, ce qui est d’autant plus étonnant. La ressemblance est cependant frappante.

Kamail‘ est capable de faire d’elle même des choses que seule Mascot‘ faisait chez nous…… Perturbant parfois, mais annonciateur d’une relation riche, intense et merveilleuse en perspective. Je ne peux pas louper une telle occasion de partage, d’échange et de complicité avec un poussin si demandeur.

Kamail‘ agit et se comporte comme ma regrettée Mascot‘, sans aucun apprentissage. À 4 jours elle connait et reconnait son nom, vient quand je l’appelle, se précipite pour me chercher dans la maison…. Incroyable, car elle n’a que quelques jours !

=> ça ne vous rappelle rien cette vidéo ?? voir ICI (quand je dis que la ressemblance est flagrante et prématurée)

Cette boule de duvet aimante, me donne la pêche dans une période très délicate (santé) et le sourire en permanence !! Quoi de mieux pour se rétablir vite !!

À 4 jours Kamail‘ réussi à sortir seule de son carton pour me rejoindre…. Impressionnant !! À 6 jours elle a également trouvé comment y retourner seule, si besoin !!!! Je n’en reviens pas d’une telle capacité d’adaptation et d’initiative. 🙂

Et en plus, Kamail‘ est propre…. elle peut venir dormir sous la couette avec moi : pas une fiente ! Rester 3h au chaud dans mon gilet contre moi : pas une fiente !! Exceptionnel, comme l’était devenue Mascot‘.

C’est vraiment troublant. Mais je profite de chaque instant que je peux, pour partager avec elle 🙂

Vivre à Brahmaland

La vie s’annonçait douce et heureuse en sa compagnie, remplie de tendresses, de câlins, de rires, de sourires, de fous rires.

moment de tendresse avec le poussin sur mon épaule

L’amitié et la complicité d’un p’tit poulet ne s’achète pas..

Je promène mon petit phénomène dans le seau qui me sert à ramasser les œufs. Je la présente à tout le monde ! Parfois je la laisse au sol avec moi, pour qu’elle côtoie quelques instants d’autres poules et coqs, d’autres poussins, d’autres jeunes. Je multiplie les expériences pour l’enrichir. Au moindre appel, elle revient vers moi en courant. 🙂

C’est simplement fascinant.

Hier je l’ai laissé marcher beaucoup après moi, pour qu’elle se familiarise avec l’environnement, et surtout pour développer sa forme physique, son endurance, sa résistance, comme le font toutes les poules avec leurs petits.

Sa capacité et sa vivacité à me suivre est déroutante et je dois vraiment faire attention où je pose mes pieds. Surtout en ce moment, avec toutes ces douleurs qui me harcèlent.

Sa compagnie est un indicible bonheur. Elle transmet sa joie de vivre, sa bonne humeur naturelle, elle émet des petits piaillements de contentement qui sont si doux à écouter. Apaisant. Relaxant.

De nous deux, je ne sais jamais qui s’endormait en premier, souvent en quelques secondes. Douceur partagée. Complicité implicite que peu d’humains peuvent comprendre.

….. c’était quelques minutes à peine, avant le drame…… 🙁

Une étoile de plus dans le ciel

Je suis assise dans l’herbe, pour soulager mon dos et ma jambe, à visionner la vidéo ci dessus. Kamail’ vadrouille autour de moi gaiement. Elle est heureuse et moi aussi. Un moment simple à partager.

Il aurait pu y en avoir tant d’autres…

Je me relève, je vacille un peu…. J’attrape le grillage pour me rattraper, et au moment où je pose le pied droit….. je sens un truc mou. Je n’ai pas porté mon poids sur ce pied, mais l’irréparable s’est produit.

« Kamail’ j’tai fait mal ?? » J’ai cette phrase en boucle dans ma tête depuis ce matin.

Mon petit bonheur tourne sur elle même en hochant la tête. Elle mourra quelques secondes plus tard dans ma main. Les larmes ne viennent pas, je suis sous le choc de la situation absurde. J’essaie vainement de ranimer mon étoile. Mon esprit est « off », je crois que ces doux yeux vont se rouvrir, qu’elle va se relever…. Je la garde dans ma main de très longues minutes. J’erre un peu partout ne sachant que faire, que dire, que penser.

Ma joie de vivre est partie avec elle ce matin. Mon sourire aussi. Le chien est parti se cacher, ressentant mon désarroi et ma tristesse profonde, innommable. Les poules sont bizarres aussi.

Elle était trop gaie et enjouée, pour vouloir me voir triste, les yeux emplis de larmes, la gorge serrée, le ventre noué, les muscles crispés. Durant ces 8 jours elle n’a su qu’apporter de la joie et du bien être autour d’elle, diffusant des sourires à tout le monde.

Poulette d’exception, comme je n’en n’aurai probablement jamais d’autre. 8  jours c’était trop court.

poussin qui grimpe sur la chaussette pour se blottir au chaud

Tout est bon pour trouver à se blottir et à faire sourire en même temps !!

Merci Kamail’

Mon petit cœur tendre, merci d’avoir croisé mon chemin.

Merci d’avoir apporté ta bonne humeur communicative.

Merci de m’avoir offert ces moments de complicité dignes des meilleurs compagnons.

Merci de m’avoir aveuglément accordé ta confiance.

Merci d’avoir divulgué ton intelligence et tes capacités.

Merci d’avoir insisté pour partager ces 8 jours intenses avec moi.

Vole légère au paradis des p’tits poulets heureux. Tu es une étoile resplendissante qui illuminera mes rêves.

À présent JE SAIS que c’est possible. MERCI.

 


La vie est trop courte…. ne repoussez pas au lendemain certaines choses importantes, il sera peut être trop tard.


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 71
  •  
  •  
  •   
spacer

4 comments on “Destin de poussin

  1. Véronique

    Bonjour Gaëlle,

    je n’étais pas passée par là depuis un moment, j’apprends la nouvelle …
    Magnifique relation et beaux partages que tu as eu avec cet adorable poussin.
    Mes pensées t’accompagnent en cette douloureuse période.

  2. Amelie

    C’est trop triste, quand je perd une poule j’ai toujours envie de pleurer et j’ai plus goût a rien sûr le moment. Je comprend.

  3. Rose

    Ma pauvre Gaëlle. Je suis encore bien placée pour te dire que le bonheur est toujours trop court. Parfois, nous sentons qu’un être va changer notre vie, c’est comme un coup de foudre, on le sait, c’est évident.
    Tout comme Diddaye et Mascot’, Kamail’ semblait être du même rang, celui de l’exception.
    La peine est d’autant plus grande car notre vie s’en trouve chamboulée, une partie de nous s’est éteinte.
    Peu importe la taille et l’espèce, cet être vivant est capable de fusionner avec nous, d’échanger, de nous combler, nous qui sommes si détachées de l’humain.
    Il ne nous reste qu’à vivre notre peine, nous n’avons pas le choix.
    Je t’embrasse fort ma chérie .
    Rose (sans sa Diddaye )

    1. Gaëlle

      Un être d’exception, c’est bien ça.
      Ses capacités d’adaptation et d’apprentissage dépassaient tout ce que j’ai déjà pu voir jusqu’à présent;
      C’était de la folie….
      et de ce fait, l’intensité de la relation, de l’attachement était d’autant plus grand.
      ça fait mal, très mal 🙁

Laisser un commentaire