Brahmaland : le jardin des poules

L’importance d’un bon entretien des parcours

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous avons constaté, lorsque vous nous rendez visite à Brahmaland, que vous êtes (pour la plupart) surpris de voir les parcs de nos cocottes enherbés et non dénués de toute végétation….. Comme cela peut cependant arriver très vite

Lumière sur notre secret pour avoir des parcs convenables et agréables !!

Un parc de brahmas, arboré et enherbé

Un parc de brahmas, arboré et enherbé

Qu’est-ce qu’un parcours ??

Le parcours est l’espace extérieur réservé à un groupe de poules donné. Cet espace (que j’appelle « parc » par commodité) peut être plus ou moins grand selon différents critères :

  • la place disponible
  • le nombre et la taille du groupe de référence  : il est évident (mais je le mentionne tout de même !) qu’il faut plus de place extérieure pour une famille nombreuse, que pour deux poules !! De même des brahmas auront besoin de plus d’espace que des pékins ou des chabo.
  • l’accès (ou non) à d’autres sorties extérieures : si les poules ne sortent jamais de leur enclos, il faut le prévoir plus grand, que si elles vont régulièrement au dehors. 😉 . Sinon les ressources seront rapidement insuffisantes, voir détruites.

Pourquoi entretenir le terrain ?

Avoir un beau parcours, agréable à vivre pour les poulets, est toujours plus satisfaisant et plaisant à l’œil pour nous aussi. De plus, j’y passe aussi beaucoup de temps, et franchement je préfère que ce soit joli, tout en étant fonctionnel et utile pour les animaux !!

Un parc en bon état, offrira diverses ressources alimentaires et sanitaires aux poules en présence. Si les cocottes sont bien et heureuses dans leur espace, elles seront plus productives, avec en plus, une meilleure qualité à tous point de vue (œufs, croissance, reproduction, etc.)

Bien entendu, cela demande du temps, et quelques investissements, mais comme on le dit souvent : on n’a rien sans rien !! Et puis ce n’est pas non plus le bout du monde que de s’occuper des enclos, qui plus est en compagnie des poules, qui adorent jardiner !

Que faut-il surveiller régulièrement, pour avoir de jolis parcours ?

jeune brahma au milieu de la luzerne

Ne pas se laisser envahir par des végétaux non souhaités.

Pour ce faire, il faut s’assurer de quelques points :

  • Le bon développement de l’herbe, trèfle, luzerne (végétation que les poules broutent avec plaisir)
  • Le bon développement des végétaux moyens (qui assureront de l’ombre l’été)
  • Le bon développement des plantes à vocation médicinale ou alimentaire (aromatiques & fruitiers)
  • Ne pas laisser les « mauvaises herbes » inutiles pour nos cocottes, se propager au détriment des autres.
  • Ne pas laisser le sol devenir sale, jonché de détritus (végétaux ou animaux) qui s’amoncellent à certaines périodes.

Quelles actions, pour quels bénéfices ?

Le ratissage du parc

Lorsque la nature ne fait plus son œuvre toute seule, en particulier lorsque la pluie se raréfie, et qui plus est si les occupants du terrain sont nombreux, il est parfois important d’intervenir en ratissant.

  • Retirer les fientes séchées qui n’apportent rien du tout à s’entasser sur le terrain
  • Ramasser les feuilles mortes qui vont étouffer l’herbe à l’automne
  • Ratisser les glands, fruits pourris, les plumes en trop grand nombre lors des mues, ou tout autres détritus qui n’ont pas d’intérêt.

Un parc « propre » est plus agréable pour tout le monde, et l’entretien régulier ne demande pas de trop gros efforts.

Le désherbage du sol

Éviter absolument de se laisser envahir par de la végétation non désirée, au risque de se retrouver avec un terrain totalement nu. Nous en avons fait les frais sur quelques parcours, par manque de vigilance l’an passé.

L’arrachage des mauvaises herbes est toujours un moment sympa à partager avec les poules, qui n’attendent que ça, pour fouiller le sol à la recherche de larves, vers ou insectes cachés ! Certains poulets sont même de fervents jardiniers et guettent avec attention la plante que je vais arracher pour se jeter aussitôt dans le creux laissé par les racines !!

=> la preuve en images : Cliquer pour voir la vidéo 🙂

Si les mauvaises herbes ont gagnées trop de terrain, il est bon d’envisager ré ensemencer une partie du sol. Selon la période de l’année, et la météo, cela peut aller très vite, à être vert de nouveau ! Sous réserve de fermer provisoirement cet accès aux cocottes !!

zone fermée dans un coin, pour protéger les semences.

zone fermée pour protéger les semences.

carré de pelouse en pleine pousse !

carré de pelouse en pleine pousse !

gazon et trèfle bien sortis chez les splash 2

gazon et trèfle bien sortis chez les splash 2

Gazon dans le parc des pékin1

quelques jours plus tard, c’est tout vert !!

 

Retourner la terre

Régulièrement je retourne un coin de terre dans chaque parc, pour que les poules farfouillent. Cela leur procure une occupation, et évite aussi qu’elles n’aillent gratter partout dans les pelouses ou plantations !

Au même titre que le désherbage, ce sont des moments de partage avec les cocottes qui viennent guetter, à l’affût d’un bon petit en-cas ! Invariablement cela plait toujours autant !!

L’arrosage des végétaux

Tout comme on arrose les fleurs sur le balcon, les fraisiers du potager, ou la pelouse du jardin, il faut arroser les parcs en période sèche, pour maintenir une belle végétation : herbes au sol, et diverses plantations.

Il n’y a pas de mystère, sans arrosage, lors de période sèche, tout va cramer, et adieux la pelouse, et autres plants.

La tonte et la taille

Et oui !! Les parcs de nos cocottes bénéficient de tontes régulières 🙂

Nous avons remarqué que certaines « mauvaises herbes » indésirables dans nos parcs, n’apprécient pas la tonte, et qu’il est ensuite de ce fait, plus facile de les arracher.

Par ailleurs la tonte est indispensable pour les « pelouses » (sauf en période de fortes chaleurs), pour dynamiser la pousse et la propagation sur le terrain.

le jardin des poules de Brahmaland

Les osiers poussent vite au dessus des clotures

L’entretien et la taille des arbustes fruitiers permettra une meilleure production l’année suivante. La taille des osiers offre aussi une repousse plus dense, donc plus d’ombre pour la saison à venir ! Éliminer les parties mortes et donc inutiles, de toutes les plantations.

—–

Pour ceux qui comme moi aiment bien avoir quelques fleurs, il faut les mettre en hauteur, pour les protéger des cocottes…. Peu de plantes à fleurs supportent la cohabitation avec les poulets !! Nous avons fixé quelques pots sur les poteaux de clôture, et hop le tour est joué ! 🙂


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

3 comments on “L’importance d’un bon entretien des parcours

  1. Aurélie

    Waouh j’imagine le ramassage des oeufs !!! Je suis impressionnée je ne pensais pas autant !!!

  2. Aurélie

    Super article qui nous fait découvrir un peu plus Brahmaland et tous les efforts déployés pour le bien être des poulettes ! Merci ! Mais au fait combien de cocottes dans ce paradis ?

    1. Gaëlle

      entre 150 et 200 à cette époque avec tous les poussins de ci de là 🙂

Laisser un commentaire