La malédiction des orpingtons !

  •  
  •  
  •  
  •  

Ah ! Les orpington, ces grosses boules plumeuses aussi hautes, que longues et larges ! Profondément gentilles et attachantes 🙂

Nous les aimons beaucoup aussi ! Mais impossible depuis trois ans d’avoir de la réussite avec cette race là ! Je vais vous raconter une petite histoire assez incroyable ! 🙂

Les constats :

Suite dernièrement, au décès de Crack (coq orpington doré liséré noir) puis tout aussi brutalement à celui de Choc’Orpi (coq nain chocolat), la décision est prise de ne plus s’acharner avec cette race, qui visiblement n’est pas faite pour nous (au même titre que les sabelpoot) !

En dehors du parquet d’orpington fauve (grande race) qui se maintient à peu près, et qui continuera de produire cette saison si tout va bien, nous suspendons les autres parquets : doré liseré noir et chocolat.

La persévérance est une chose, mais lorsque cela ne paie jamais, il est un moment ou une décision s’impose, afin de ne pas gaspiller temps, énergie et argent inutilement. 🙂

Les orpington odal ou doré liseré noir

Pour la culture générale avicole, on dit même maintenant fauve liséré noir, en lieu et place de doré !

Mais laissez moi vous raconter notre histoire, et celle de nos orpington !

En 2014 naissent nos premiers poussins, assez laborieusement : quelque soit la provenance des œufs, peu de fertilité ! 4 jeunes ados grandissent auprès de nous, subissent le sinistre d’octobre et en gardent de lourdes séquelles pour deux d’entre eux. Comble pour l’élevage, ce sont 4 coqs !!! 🙂

Crack et Coca, deux frères, sont conservés, car ils sont aussi nos premiers poussins nés en incubateur, sous nous yeux émerveillés !!!

En 2015, une voisine adorable, propose de nous prêter ses deux poules de même race et coloris pour obtenir des poussins. C’est ainsi que Odal et Orpi arrivent chez nous. Durant toute l’année nous aurons tenté d’avoir des oeufs fécondés des poules avec l’un des deux coqs : RIEN À FAIRE !!!!! Pourtant coqs et poules testés indépendamment sont fertiles et des poussins éclosent !

C’est à n’y rien comprendre.

Destinée, notre premier poussin orpington doré 2016...

Destinée, notre premier poussin orpington doré 2016…

Les deux poules disparaissent presque successivement cet hiver : Odal d’une obésité maladive, et Orpi d’une rupture de l’oviducte avec ponte interne.

Le sort s’acharne. Nous décidons de ne pas reconduire l’expérience. Pour dédommager notre voisine, nous faisons l’acquisition d’une magnifique et jeune cocotte sur le championnat de France des orpington en janvier dernier. Ofaln arrive à la maison…… et elle y restera, Claudia estimant que nous ne lui devions rien et que la poule est plus utile avec le coq pour faire des poussins !!!!

Et on recommence : la poule pond, mais ne féconde pas  !! 🙁

Alors que la compagne de Crack, Bis une pondeuse industrielle, produit de magnifiques poussins croisés de toute beauté. Pas toujours facile l’élevage, je vous l’assure !!!!! 🙂

Puis enfin, le miracle se produit, les oeufs d’Ofaln sont fécondés ! Aussitôt vendus, et réservés, car très demandés. Lorsque Crack disparait, nous n’avons même pas un seul poussin…… J’enfourne alors les derniers oeufs pondus, avec espoir de je ne sais quoi…. nous verrons bien avec le temps. À ce jour, ce sont trois titis qui ont éclos, et qui sont à l’élevage.

Depuis, Ofaln ne pond plus, et Bis très perturbée pond aléatoirement maintenant qu’elles sont seules.

Voilà l’histoire assez invraisemblable des orpi doré……. Et c’est à peu près le même topo avec les orpi nains chocolat…… si si si !

Les orpington fauves

Sur ce parquet là, ce sont les coqs qui se succèdent ! Les poules (CF1 et Cube) sont les premières nées chez nous en même temps que les coqs doré liseré noir mentionnés ci-dessus.

Coco et ses poules orpington fauve

Coco et ses poules orpington fauve

Coco le chef de famille actuel semble complètement dépassé par ses poules qu’il n’arrive pas à fédérer. J’ai trouvé la solution pour obtenir une bonne fertilité : réduire les sorties en liberté de tout le groupe. Et ça marche !!! Donc depuis, j’autorise à nouveau ponctuellement pour le bien être de tous. Mais seulement ponctuellement pour ne pas perdre cette chère fécondation des oeufs tant recherchée !!!!! 🙂

La disparition subite de Patat’, notre toute jeune et meilleure pondeuse, une nuit de mars, a été un nouveau coup dur. Nous remarquons à ce propos une forte corrélation entre les animaux élevés aux granulés de croissance, et le nombre important de décès.

Mais ne nous décourageons pas ! Les deux jeunes poulettes (Bad’ et Twix) issues de notre élevage, et du coq précédent, sont en pleine forme et grandissent doucement avec une alimentation traditionnelle et naturelle. Il y a de temps en temps un petit œuf qui se glisse dans le nid, montrant qu’au moins l’une des deux à commencé la ponte ! 🙂

Petit œuf qui à notre grande surprise est bien embryonné et duquel devrait naître prochainement un poussin !

Cela augurait-il de l’inversion de cette malédiction ???? Rien n’est moins sur !! Histoire à suivre, bien entendu !!!!

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 7
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “La malédiction des orpingtons !

Laisser un commentaire