embryon oeuf de poule à 13 jours

Le deuxième mirage des oeufs

  •  
  •  
  •  
  •  

Nous poursuivons l’histoire d’incubation artificielle avec quelques oeufs cabossés, et quelques autres à tester. Pour ne pas être totalement perdu si vous n’avez pas lu les précédents posts : Le début de l’aventure et le premier mirage

Pourquoi un second mirage ?

Tout simplement pour contrôler le bon développement des embryons à l’intérieur des oeufs à ce stade de l’incubation.

En cas de doute, il suffit de noter sur la fiche de suivi de la couvaison, pour mémoire.

>> Mais le plus important est d’ôter de la couveuse, ou du nid de la poule, les œufs avortés qui vont pourrir, et n’apportent rien du tout.

Quand faire le deuxième mirage ?

Idéalement l’opération se déroule entre le 12ème et le 14ème jour d’incubation. En général je profite d’une fois ou j’ouvre la couveuse pour compléter le niveau d’eau.

Personnellement je le fais systématiquement dans les incubateurs, mais il est vrai que cette année, je ne l’ai pas toujours réalisé sous les poules couveuses.

Ce qui est idiot en soi, puisqu’à terme, il nous est arrivé d’attendre des poussins retardataires, qui ne semblaient pas vouloir éclore… Et pour cause : avortés depuis parfois une dizaine de jours !!

Que doit-on voir au second mirage ?

Une masse sombre sur la gauche, la poche d'air à l'opposé sur la grosse extrémité de l'oeuf, et entre les deux bien visibles, des vaisseaux sanguins.

Une masse sombre sur la gauche, la poche d’air à l’opposé sur la grosse extrémité de l’oeuf, et entre les deux bien visibles, des vaisseaux sanguins.

Une masse sombre aux contours plus ou moins définis doit prendre une bonne moitié de l’espace disponible : c’est l’embryon qui se développe un peu plus chaque jour.

La poche d’air située normalement vers le gros côté de l’œuf, doit elle aussi s’agrandir peu à peu. Elle permettra au poussin de respirer avant l’éclosion, pour plus de vitalité.

Des vaisseaux sanguins sont encore bien visibles d’un côté de l’œuf. Leur présence indique que la vie suit son court à l’intérieur, et c’est bon signe !! 🙂

À l’inverse, l’absence de vaisseaux doit alerter. Au même titre qu’une masse inerte très sombre, « molle » aux mouvements donnés à l’oeuf.

A ce stade, lors du mirage, il est courant d’apercevoir très nettement le futur poussin s’agiter lors de l’éclairage. 🙂

Aucun mouvement ne veut pas dire non plus que l’embryon est mort !! Il peut juste être en phase de repos à ce moment là.

>> En cas de doute, laisser l’œuf au chaud, le noter et le revoir 2 jours plus tard, pour constater et confirmer la non évolution, ou l’inverse ! D’où l’importance de codifier tous les œufs et de tenir une fiche de suivi.

Les œufs de notre couveuse

Lors de ce second mirage, tout le monde affiche un développement normal à l’exception du « Noir », avorté, qui présentait à l’origine un fort impact de la coquille.

Il s’avère que vu le coloris noir à cet endroit, des bactéries s’étaient infiltrées dans l’œuf et se sont développées dans ce milieu propice : chaleur et humidité largement favorable ! Inutile donc, de laisser ce nid à microbes, proliférer dans l’incubateur !

Parmi les autres candidats, le deuxième œuf à présenter un gros impact, montre une particularité étonnante : le déplacement de la poche d’air vers le côté pointu et abimé de la coquille.

Je dessine le contour actuel de la poche d’air au crayon de papier sur la coquille, puis je note sur la fiche de surveiller lors de l’éclosion où se trouvera le bec du poussin, de manière à veiller le moment venu, à ce que le petit ne manque pas d’air. Cela risque effectivement d’être « un oeuf à  problème » ; affaire à suivre !

La conduite à tenir d’ici la phase d’éclosion :

Maintenir une température constante, ainsi que l’hygrométrie. Encore une fois, je le rappelle, j’ai omis la pesée initiale des oeufs pour contrôler parfaitement cette variable qu’est l’hygrométrie. Autant pour moi ! Je m’adapte donc, en me basant simplement sur mon expérience d’utilisation de la machine en question (Brinsea octagon 20 pour mémoire). Ce qui, je l’avoue n’est sans doute pas suffisant pour maximiser les chance de réussite à l’éclosion.

Je ne prévois pas d’autre mirage pour ce lot d’œufs, pour éviter toutes manipulations inutiles. Je poursuis le retournement (ou basculement) de la même manière pour le moment.

Le mirage des œufs en images !

Rien ne vaut quelques images des œufs lors du mirage pour se faire une meilleure idée de ce qu’il faut voir. J’ai réalisé cela mardi soir, soit à J+13 de l’incubation.


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 17
  •  
  •  
  •   
spacer

Laisser un commentaire