Nos oeufs, nos colis, notre philosophie !

Aujourd’hui j’ai envie de partager plusieurs choses avec Toi, Lecteur assidu (ou non !) de notre petit blog (devenu grand) Oeuf-poule-poussin.com 🙂

Cette aventure débutée en mai 2014, nous a conduit vers des horizons auxquels nous ne nous attendions pas…. et cela grâce à Toi, lecteur, devenu client, ami, partenaire, etc. Si les œufs de nos cocottes s’exportent à présent un peu partout dans le monde, c’est bien le fruit de ce petit site internet, complété depuis cet été par une boutique en ligne qui ne demande qu’à prendre de l’ampleur !

Aujourd’hui vous êtes plus d’un millier, en quelques mois, à vous être abonnés sur ce blog !!! Cela prouve l’intérêt porté à notre travail, à nos écrits ou publications, à nos vidéos pédagogiques, et bien sûr à nos poulets, qui sont le centre de tout ceci. 🙂

En allumant l’ordinateur ce matin pour découvrir les mails du jour, l’un d’eux m’a simplement donné envie de le partager et d’y répondre publiquement, afin que les informations données puissent servir au plus grand nombre !

Voici donc en copie, le message de Alphonse M. résidant de Brazaville, en république démocratique du Congo :

« Après avoir lu tout ce qui se dit de Gaëlle (gentillesse, disponibilité, professionnalisme etc.) je me permet de poser quelques questions auxquelles je suis sûr elle répondra.
Dans quelques jours , j’aimerai acquérir des œufs fécondés de chez vous. Avec votre emballage, pourront-ils faire le voyage jusqu’à Pointe-noire au Congo Brazzaville? Que faut-il faire dès qu’ils arrivent? Faut-il les mettre tout de suite en couveuse ou attendre quelques heures?
Merci pour votre disponibilité.« 

Quelle joie, que d'observer une maman poule élever ses poussins !

Quelle joie, que d’observer une maman poule élever ses poussins !

Ces questions reviennent régulièrement, et dans chaque carton je joins toujours une note d’information répondant à la plupart des interrogations que ce posent les gens à réception de leur colis d’œufs fécondés. L’accompagnement et le conseil vont partie intégrante de ma personnalité ; effectivement je ne vends pas des œufs, juste pour faire du chiffre d’affaire (bien que cela soit tout de même un objectif économique dans une entreprise !), mais principalement pour offrir au plus grand nombre la possibilité et la joie d’accueillir des poussins chez eux et de faire à la fois le bonheur d’une cocotte et d’une famille 🙂

Aujourd’hui nous sommes un peu « victimes » de ce succès et de notre philosophie : les mails de contacts arrivent par dizaines chaque jour, et les mails de suivis (ou faire-part de naissance) sont tout aussi nombreux, sans oublier tout ceux qui nous appellent au secours lors des éclosions !!!!!!! De ce fait, il devient de plus en plus difficile de répondre correctement et individuellement à tout le monde quotidiennement.

D’où l’idée de ce « question-réponse »

publié dès aujourd’hui 🙂

Par ailleurs nous allons mettre en place un autre système de suivi et d’accompagnement de nos clients pour la saison 2017, afin de ne rien perdre en efficacité, et voire même de gagner en pédagogie, pour encore plus de réussite, grâce à différents supports sur lesquels nous œuvrons depuis plusieurs semaines déjà….. Je vous en reparlerai en tant voulu ! 🙂

Mais revenons plus précisément aux questions du jour !

Les œufs peuvent-ils voyager sur de longues distances, une fois conditionnés ?

Nos colis sont faits avec attention et soin, quelque soit leur destination finale. Vous pouvez consulter une vidéo à ce sujet, bien que j’ai depuis apporté quelques modifications !

Certains œufs, comme les brahmas splash, sont plus fragiles et supportent moins bien les transferts que d’autres. Nous y apportons donc encore plus de soins pour l’emballage dans les boites, afin qu’ils ne soient pas comprimés, et dans le calage pour amortir au maximum les secousses subies en centres de tri postal. Et ceci grâce aux importants retours d’informations qui nous sont transmis à réception des colis.

Malheureusement nous ne sommes pas responsables des dommages causés par les services postaux, aux colis durant les expéditions…… cela reste donc un risque que chacun doit prendre en considération avant toute commande.

Pour information, nous avons moins de 0,5 % de casse extérieure (coquille) sur les milliers d’œufs qui ont voyagé cette saison !!

Une fois conditionnés, les œufs fécondés sont aptes à voyager, même sur de très longues distances, et des durées parfois un peu longues (10-12 jours) également.

La conduite à tenir à réception du colis d’œufs :

Pour la plupart des pays occidentaux, c’est facile, le colis est livré à domicile, en boite au lettres ou en main propre par le facteur. Dans certaines régions d’outremer ou dans certains pays, il faut aller récupérer les paquets dans les agences postales.

Je tiens à préciser qu’il est important de réceptionner au plus vite votre colis pour prendre soin de son précieux contenu ! J’ai malheureusement eu le cas très récemment (aussi surprenant que cela puisse paraître….) de quelqu’un qui a laissé le colis durant 5 jours en boite postale, dans une région où la température ambiante était de 34-35° !!! Autant dire que j’étais un peu en colère, et non surprise que l’on m’annonce un peu plus tard un taux de réussite de 0% !!!!

La conduite à tenir va différer en fonction des régions (tempérées, chaudes ou froides) dans lesquelles chacun se trouve. Nous aborderons une autre fois le cas des colis en transit 🙂

  • En zone tempérée, il n’y a rien de particulier à faire, les œufs sont aptes à être mis à incuber à réception.
  • En zone froide (ou l’hiver par exemple), il faudra veillez à laisser les œufs se tempérer durant quelques heures avant de les mettre à incuber, pour éviter un choc thermique peu utile (ce laps de temps reste variable en fonction des températures locales).
  • En zone tropicale ou équatoriale (ou en période de canicule), nous sommes dans les cas les moins favorables pour nos œufs, il ne faut donc pas trainer pour les mettre à couver, le processus d’incubation pouvant déjà avoir commencé !
poussin prisonnier d'une membrane trop épaisse qui ne veut se déchirer...

poussin prisonnier d’une membrane trop épaisse qui ne veut pas se déchirer…

Qu’en est-il du temps de repos après transfert ?

Certains disent qu’il faut impérativement laisser les œufs reposer avant de les mettre à incuber…. Personnellement nous avons fait de nombreux tests sur trois années, pour en conclure que cela ne changeait rien du tout. Libre donc à chacun de faire en fonction de ses croyances, mais sur le plan technique, j’ai plutôt tendance à aller directement à l’essentiel !

Effectivement, si dommage il y a sur les œufs, reposer ne réparera pas ce qui est abimé…..

Il me semble par contre important d’effectuer un mirage à réception du colis, afin d’évaluer d’ors et déjà l’impact négatif que peut avoir eu le transfert sur les œufs. Même si c’est souvent peine perdue, je mets toujours tous les œufs douteux à incuber…. on ne sait jamais !!!

  =>  Un œuf « douteux » est celui qui a mal voyagé : bulles d’air visibles sous la coquille par exemple.

Au mirage, les poches à air vont apparaitre étalées et déformées parfois, mais malgré tout les poussins réussissent à se développer à trouver l’air nécessaire en fin d’incubation. Pour le suivi de l’incubation et le bon déroulement des éclosions, je note en amont les œufs concernés par ce phénomène.

Petite astuce : Je dessine au crayon de papier les contours déformés de la poche, sur la coquille, pour mémoire 😉

Une fêlure peut parfois être visible sur une coquille trop fragile. Si l’œuf n’a pas fuit, il y est possible qu’il y ait peu de dommage, donc une réparation de secours à l’aide d’un bout de sparadrap micropore fera l’affaire avant de mettre l’œuf à couver ! 🙂 Il faudra simplement penser à libérer délicatement la coquille du sparadrap, au moment de l’éclosion, afin de ne pas emprisonner le poussin bêtement !

—–

Espérant que cette nouvelle formule basée sur le partage d’informations vous convient !!

Donnez-nous votre avis dans les commentaires, ci dessous, c’est toujours très utile 🙂

spacer

Laisser un commentaire