Lored chez l’ostéopathe vétérinaire

Lored et Lokka à la rencontre du docteur Pépin

Vendredi 7 novembre, je n’ai pas le moral.

Je dois aller en fin de journée vers Guéret, précisément à St Vaury, au cabinet ostéopathique vétérinaire du docteur Colombo et du docteur Pépin. J’ai peur du verdict qui va tomber pour Lored, poulette à laquelle je suis assez attachée, pour ne pas dire énormément.

Lored est l’un des poussins issus du groupe étudié sur ce blog : les brahmas bretons et cie. Les heures passées avec ces animaux dans le but de réaliser une série de documentaires, créé forcément des liens indescriptibles et incompréhensible pour la plupart des gens.

Lored, ma poulette a l'allure si particulière du à son handicap

Lored, ma poulette a l’allure si particulière due à son handicap

Avant le sinistre, Lored faisait partie des poussins qui venaient se faire câliner volontiers. Depuis elle ne vient plus. Et en plus elle souffre physiquement (et moralement). La vétérinaire (très impliquée et compétente) en charge du cheptel depuis les évènements considère la poulette comme condamnée

Pour ne pas s’ennuyer et avoir de la compagnie, je prends Lokka aussi avec Lored. Les deux poulettes installées dans la cage de transport à chat (ou à chien) voyagent particulièrement bien en restant couchées, et en pépiant tout le trajet ou presque.

🙂

J’ai l’impression qu’elles sont bien et cela me fait plaisir, malgré les circonstances.

Le trajet s’interrompt à mi-chemin, dans notre futur lieu de vie, pour y faire comme chaque jour, quelques travaux. Les poulettes sont lâchées dans l’un des enclos prévu à cet effet, le temps que nous bricolions à quelques tâches impératives d’aménagement en tout genre.Lored et Lokka sont donc nos premières gallinacées à fouler le sol de Brahmaland.

Elles semblent bien et à l’aise dans ce nouvel environnement, c’est agréable de les voir marcher dans l’herbe, comme si de rien n’était.

Puis vient l’heure de reprendre la route en direction de la Creuse. Les oiseaux semblent toujours satisfaits de voyager, c’en est surprenant. Le cabinet vétérinaire est en pleine campagne dans un joli chalet en bois tout rond. Mon angoisse monte depuis ce matin.

Le docteur Maudéléonore Pépin est assistée d’une jeune vétérinaire en formation (Énora), pour l’auscultation et les soins de Lored qui prendront bien 40 minutes. La poulette se laisse faire et se relâche complètement entre les mains des praticiennes. Le diagnostic et verdict tombe : Lored a dû être fracturée au niveau du fémur, mais cela est déjà consolidé ; une luxation de la tête du fémur à mis l’os hors de son logement initial, et celui ci s’est soudé au bassin par calcification, expliquant la démarche bancale de la poulette. Elle restera handicapée mais devrait s’y adapter peu à peu, et vieillira plus vite qu’une autre certainement. Par ailleurs elle est bourrée de tensions nerveuses et physiques que les praticiennes tentent de faire céder. Lored s’endort parfois durant les soins, se laissant aller en toute confiance entre leurs mains.

Un traitement homéopathique à lui administrer quotidiennement 2 à 3 fois lui est prescrit. Par ailleurs un traitement de fonds pour tout le cheptel sinistré et choqué, est également préconisé, afin de remédier à l’état post traumatique des volailles, qui n’assimilent plus leur alimentation correctement depuis les évènements du 10 octobre dernier.

Lokka profite d’être sur place pour bénéficier également d’une consultation. Elle est moins ‘abimée’ physiquement, mais présente également des lésions et des tensions liées à l’agression. Son bassin indemne, sert de comparatif pour les soins de Lored.

Les soins terminés, nous convenons avec les deux praticiennes d’une visite à domicile pour voir d’autres poulets. RDV pris pour début décembre dans notre nouvelle maison.

Lored, Lokka et moi même sommes ensuite rentrées de nuit, illuminées par la pleine lune face à nous, qui semblait nous transmettre un message positif.

Les poulettes gazouillaient ou dormaient durant le trajet, c’était un moment sympa partagé avec elles.

Quelques séquences filmées lors de cette séance :

Recherches utilisées pour trouver cet article :colombo osteopathe canin creuse
spacer

2 comments on “Lored chez l’ostéopathe vétérinaire

  1. Pingback: Un merveilleux cadeau Breton…

  2. Emeline

    Hihi je ne connais pas bien les poules mais on vois clairement ses yeux qui se ferme.
    J’ai eu l’occasion de manipulé quelques volailles mais pas aussi longtemps car peu de proprietaire fond appele à un ostéopathe pour une poule…

Laisser un commentaire