poule en porcelaine

Petits poulets : guides spirituels

  •  
  •  
  •  
  •  

Une vie de fous !

Nous (humains) ne vivons pas dans le même monde que les autres êtres vivants. C’est un constat, une réalité que j’ai observé et continue de remarquer.

Connectés à des futilités virtuelles que sont la télévision, les réseaux sociaux, internet, les téléphones mobiles (qui bientôt ne serviront même plus à téléphoner), nous passons à côté des belles choses que la vie et la nature nous offrent.

Nous croyons nous connaître alors que nous ne voyons que la partie superficielle des gens.

Avec les animaux, c’est plus simple, et sans ambiguïté. Si l’un d’eux nous considère c’est que nous sommes dignes de l’intérêt qu’il nous porte. S’il vient chercher une interaction ou un contact, c’est que nous sommes sur la même longueur d’ondes et de pensées.

La communication dans son sens le plus strict devient alors possible. Ces moments magiques hors du temps sont à vivre pleinement ! Accepter de les vivre et d’en profiter c’est admettre que cette attitude nous est bénéfique. Nous prenons alors le temps d’observer l’environnement dans le quel nous sommes, la nature et les êtres qui nous entourent.

Les chats, les chevaux, les oiseaux m’ont appris à vivre au présent, avec eux, à partager en leur compagnie des instants de bonheur sans précédent et particulièrement ressourçants.

J’ai pris conscience de la signification du mot « méditer » : vivre le moment présent, instant après instant

J’ai appris à me ‘poser’, à écouter mon cœur et mon corps, pour ménager mes efforts. Respirer calmement, contempler le paysage, sourire et ressentir la sérénité m’envahir. Les muscles se détendent, les douleurs s’estompent et c’est un grand moment d’apaisement tant psychique que physique.

Je côtoie au quotidien de nombreux animaux, et chaque jour, des dizaines de moments à saisir (telles de réelles opportunités) se présentent à moi ! J’avoue ne pas toujours prendre le temps de m’y consacrer, trop pressée par les impératifs d’une vie parfois artificielle qui pourrait pourtant bien attendre…

Trop souvent j’oublie de rester centrée sur moi, sur l’instant présent, sur la réalité de mes actions, et c’est presque toujours dans ces cas là, que je me blesse !!

Petits poulets guérisseurs d’âme !

L'auteur avec le poussin Timy sur l'épaule

Timy est avec moi pendant que j’écris !! Sympa non ??

À la manière d’un chat qui demande un câlin en venant se frotter contre nos jambes, les poussins montent sur nos chaussures, s’ils n’ont pas accès à nos genoux ou nos bras directement ! Ils ne font jamais cela par hasard !

Tout comme le chat, ils vont se blottir contre nous, à la recherche de la chaleur, d’une présence et d’un contact.

À la manière du chat qui ronronne, le poulet vibre de contentement. C’est assez étonnant, et ce mouvement perceptible fort touchant est signe d’une grande confiance. Les petits sons émis par l’animal sont également très relaxants et apaisants.

Il est facile dans de telles circonstances de se laisser aller au bien être quelques secondes, quelques minutes, tout en prenant conscience de qui se déroule, pour ne jamais l’oublier.

Tout comme le chat, le poulet aimes les caresses et nous le fait savoir !

Mon camarade Timy (poussin pékin Millefleur) est capable de rester 30 à 40 minutes couché sur mon épaule, niché près de mon cou, sans bouger une plume ! Sa présence et son contact m’aident à rester concentrée sur mes actions, à vivre chaque instant en sa compagnie, avec l’attention qu’il mérite.

Je vous avais déjà parlé, il y a quelques temps du « chick’s time« , cette activité passive physiquement que je pratiquais régulièrement avec les poussins pour me ressourcer. Je ne trouve plus le temps ni les circonstances adéquates pour m’y adonner comme je l’aimerai…

C’est la raison pour laquelle je privilégie aujourd’hui les moments non programmés, qu’il faut savoir saisir au fil d’une journée. L’émotion ressentie n’en n’est que plus intense et l’apaisement procuré donne inévitablement le sourire en faisant briller nos yeux.

Et pour cette raison…

Je vais vous abandonner à la méditation de ces quelques lignes pour aller ramasser les oeufs pondus et profiter d’une occasion se profilant dans l’instant pour me ressourcer en compagnie d’un petit poulet volontaire !

Belle et agréable journée à vous, avec vos animaux de tous poils et de toutes plumes (avec en prime, une pensée pour les ‘cailleux’ de Claudie et François au passage) 🙂

—–

Ces quelques considérations sont ma contribution au festival instauré ce mois ci par Tatiana Ecoto,

concernant la spiritualité et la connaissance de soi, en rapport avec mes propres expériences.

Ce festival original a été mis en place sur le site développement personnel.


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 4
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Petits poulets : guides spirituels

Laisser un commentaire