Réalisation de notre premier poulailler

  •  
  •  
  •  
  •  

Notre ferme nous offre plein d’endroits différents pour la confection de celui-ci. Au départ nous hésitions un peu sur l’endroit où nous allions le faire…

Au fonds de la cour il y a un vieux poulailler que j’aime beaucoup ; il est tout en pierres avec une dizaine de pondoirs réalisés directement dans le mur à l’ancienne, et c’est très beau et j’adore ce genre de construction !

Mais voilà, la toiture étant, elle aussi, un peu à l’ancienne, ce n’est pas très bon les jours de pluie : il pleut à l’intérieur et je ne sais si les volailles apprécient une douche ?

intérieur de poulailler en dur

réalisation des aménagements intérieurs de notre poulailler.

D’autre part le sol ne me convient pas, car à l’origine il était en pierres, mais une grande partie de celles-ci on été enlevées pour x raisons, ce qui laisse apparaître la terre, et vous comprendrez bien que terre + pluie, cela ne fait pas bon ménage ! Dommage, il me plaisait bien ce poulailler !

Donc nous devons orienter notre choix sur un autre endroit de la ferme. Jouxtant l’écurie, il y a un petit bâtiment de 20m2 environ, qui il y a très longtemps servait de cave, bien que celui-ci ne soit pas enterré. C’est peut-être du au fait que cette partie d’habitation soit tout le temps à l’ombre, donc plus fraîche.

Peu importe ! Notre choix est fait, ce sera le poulailler ! Enfin ce sera le poulailler quand nous l’aurons débarrassé et nettoyé ! Quand on est motivé, ce genre de chose se fait très bien.

Après avoir passé un peu de temps avec Gaëlle à briquer ce petit appartement à poulettes, il nous faut maintenant faire une fenêtre grillagée, car celle-ci n’existe plus et rafistoler la porte pour que nos chères volailles puissent dormir en paix. Avec un peu d’huile de coude, de réflexion et de motivation, ce petit travail est réalisé en quelques heures.

Après s’être concertés, nous attaquons la déco intérieure. Cela parait tout bête, mais ce n’est pas si facile de choisir tel ou tel endroit pour placer le perchoir, le pondoir, les mangeoires, les abreuvoirs (vous ne trouvez pas que cela fait beaucoup de « oirs » ?).

Ceci dit, après réflexion, l’endroit qui va servir de pondoir, sera tout au fonds, face à la porte d’entrée. C’est une grande planche de 3m de long par 40cm de large environ que j’ai fixé au mur avec des équerres et sur laquelle j’ai fait une petite échelle pour que les poules puissent monter et aller poser leurs fesses dans la paille bien propre.

poules perchées sur un tas de bois

Les poules se perchent dès la tombée de la nuit pour dormir.

Ensuite le perchoir, qui sert aussi de chambre à coucher, car comme tout le monde le sait (enfin presque) une poule dort sur un perchoir, sera placé au mur non loin du pondoir. Là, une petite idée lumineuse : il nous fallait des barreaux pour que les poules puissent se mettre dessus, et rien de tel qu’une vieille échelle en bois, qui ne sert plus, pour faire l’affaire ! En deux temps trois mouvements, celle-ci est fixée au mur, en face de la fenêtre.

Je peux vous dire que cela est très bien : elles adorent, et chacune à sa place, elles peuvent même bouger sans réveiller l’autre ! Tiens cela me rappelle une pub !

Ensuite j’ai installé la lumière, ce qui est très pratique en hiver lorsque la nuit tombe de bonne heure.

Et enfin, la touche finale, dont nous sommes fier, car je pense que très peu de poulaillers possèdent ce genre d’artifice. Nous avons installé un petit arbre mort mais solide, au milieu de la pièce. Une fois fixé au sol et aux poutres du plafond, nous avons taillé les branches pour qu’elles servent de perchoir. Franchement c’est chouette !

Voilà je vous ai décrit notre petit poulailler dont je pense que nos cocottes sont fières. J’espère que cela vous donnera quelques petites idées pour le votre !

 

poules sur perchoir dans un poulailler

Nos cocottes sur leur perchoir en bois.

 

 

 

 

 

 

 

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

Laisser un commentaire