Que faire d’un poussin en détresse ?

  •  
  •  
  •  

Cet article fait suite à vos nombreuses demandes concernant l’alimentation des poussins, et tout particulièrement les poussins en difficulté ou en détresse.

Étude de cas : le poussin D.J.

C’est actuellement le cas de Diam’s Junior, alias D.J. qui nous préoccupe. Ce poussin brahma accidenté à la naissance par un trio de mères poules inexpérimentées, n’a valu sa survie qu’à notre surveillance régulière des poulaillers. Effectivement, blessé à la tête et rejeté par les poules, il serait mort de froid, car encore humide de l’éclosion.

Après des soins locaux sur les plaies et un pansement d’aluminium, il a passé 24h dans la petite couveuse Brinsea que j’utilise comme séchoir à poussins. Afin d’éviter la déshydratation, je lui ai donné (à la pipette, en goutte à goutte) de l’eau sucrée au miel.

Malgré une vue défaillante (suite aux blessures) nous avons tenté l’adoption avec miss BN (sa mère biologique de surcroit), qui est une brahma très attentionnée envers les poussins qu’elle doit élever, quelque soit le nombre.

Alors que tout semblait vraiment bien se passer, malgré le léger retard que D.J. accusait un peu, le troisième jour après adoption, le poussin est faible, ne s’alimente plus, ne suit plus la mère et se laisse renverser. Il a le jabot vide, ne veut pas manger, et par conséquence il a froid

Décision est prise de retirer (provisoirement nous espérons) le petit de la mère et de la fratrie avant qu’il ne soit piétiné et tué.

Alimenter le poussin en détresse

poussin qui recherche le contact et la chaleur de ma main en se grandissant

D.J. recherche le contact et la chaleur de ma main en se grandissant

D.J. pioute en permanence, car il a froid, et sans doute faim. Peut être aussi a-t-il mal au crâne suite aux coups reçus sur la tête, et aux plaies assez importantes malgré tout…

Il refuse toute alimentation solide présentée et cherche uniquement la chaleur de ma main en permanence. Il est donc nécessaire de l’alimenter un peu de « force » par le bec, pour lui apporter nutriments et énergie, puis de le placer au chaud sous un panneau pour qu’il se repose au lieu de dépenser, dehors avec les autres, des calories qu’il n’a pas absorbées.

La recette magique de la purée !!

Pour ce type d’alimentation je prépare une purée liquide améliorée 🙂

  • eau chaude
  • flocon de pomme de terre
  • miel
  • une mini pincée de spiruline
  • quelques gouttes d’EPP*
  • du jaune d’œuf

Bien mélanger pour obtenir une consistance liquide épaisse et homogène, qui passera facilement, à la fois dans la seringue à insuline, et dans l’organisme du poussin.

Pour les quantités à administrer, cela va dépendre de la taille et de l’âge du poussin, c’est juste du bon sens !! Pour exemple avec D.J. qui n’a pas une semaine, je donne au moins une pipette pleine lors de la première administration (soit 1 à 1,5 ml), puis une seringue toutes les deux heures environ, selon besoins.

Mode d’administration

Je n’aime pas imposer la sonde à mes animaux, je préfère prendre le temps de donner doucement dans le bec. C’est un choix personnel, qui a ses risques : fausse route, étouffement. Un poussin non stressé d’être manipulé, se laissera faire et avalera tranquillement sa purée.

À mon sens, le plus gros risque c’est l’agitation, la crainte et le stress. Je n’administre jamais rien dans le bec, le temps que l’animal (petit ou grand) s’agite ou se débat ; j’attends patiemment le calme pour être pleinement efficace. 🙂

À ce propos j’ai eu l’occasion de tester (entre autre) un produit naturel vraiment efficace, qui facilite les manipulations….. promis je vous en parle très vite….. car c’est vraiment pratique 🙂

!! bien entendu, je parle principalement d’alimentation, mais il est évident qu’il ne faut pas omettre l’hydratation de l’animal. Même si la purée est partiellement liquide, il faut tout de même proposer de l’eau à boire au poussin, quitte à lui donner en goutte à goutte sur le bec, s’il est très affaibli.

Durée d’administration

Là encore c’est une question de choix personnel, et au cas par cas selon l’état du poussin. Idéalement il ne faut pas que cela dépasse quelques jours, au risque de devenir esclave de l’animal……

jabot bien rempli du poussin après administration de la nourriture en seringue

D.J. a bien « mangé », le jabot rebondit, il a déjà meilleure mine !

Le but principal de ce type d’alimentation est de booster un poussin qui a un coup de mou, une faiblesse, un retard. En général ils redémarrent très vite et reprennent une alimentation solide normale rapidement. Il est tout à fait possible également de « gaver » le poussin avec un peu de nourriture solide (fromage râpé, grains de riz cuit, vermicelle cuit, etc) en plaçant au fond de sa langue l’aliment à avaler, puis en lui fermant aussitôt le bec.

Dans le cas contraire, il ne faut pas non plus s’obstiner et s’acharner….. car malheureusement il est impossible de sauver tout le monde…

Où trouver des seringues à insuline ?

Tout simplement en pharmacie, à l’unité, ou bien en boite de 100 pièces, à moindre coût chez Robé Médical par exemple.

—–

EPP = Extrait de Pépins de Pamplemousse

—–

J’espère que cet article aura contribué à faciliter la vie et le quotidien de certains d’entre vous, qu’il vous aura apporté des solutions, ainsi que des réponses à vos questions. 🙂

Si c’est le cas, n’hésitez pas à partager vos expériences dans les commentaires !!

 

=> => Plus de détails et de techniques concernant les soins

aux poules et aux poussins,

et de nombreuses études de cas concrets 

sur Poule Académie 🐣


  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •   
spacer

9 comments on “Que faire d’un poussin en détresse ?

  1. Bertin

    Bonjour, je réside en nouvelle Calédonie, c’est la fin de l’été, j’ai récupéré un poussin vendredi soir, né vendredi matin, il avait les yeux fermés. J’ai réussi à lui faire ouvrir les yeux en les mouillant mais ils ne s’ouvrent pas complètement. Du coup il ne se nourrit pas seul, grâce à votre vidéo j’ai réussi à le nourrir depuis dimanche. Il est encore faible mais il se bat. Est-ce que je dois lui donner à manger la nuit ?

  2. Deborah

    Bonjour. J’ai 5 poussins d’environ 3/4 semaines et le veto m’a dit qu’ils avaient certainement la maladie de Marek. J’essaye de les sauver avec votre recette et je me pose 1 question…colbien de temps peut on conserver le mélange ?

  3. Elisabeth trevidic

    De la part d’une néophyte : où trouver EPP (et spiruline) Dans un magasin bio? En pharmacie ? Chez un vétérinaire ?
    J’ai testé une pâtée similaire pour un BB pigeon capucin ( la maman avait abandonné le nid alors que l’oeuf allait éclore) mais c’etait avec de la mie de pain en place de flocons de pomme de terre. Le pigeonneau a parfaitement grandi. Mais j’ai appris par la suite que le pain n’a pas grande valeur nutritive pour les poussins pigeons ou poules. Est ce vrai?

    1. Gaëlle

      Hello Elisabeth
      Oui on peut se procurer facilement de l’EPP (Citrobiotic par exemple) en pharmacie ou en ligne ici : citrobiotic 100ml.
      Spiruline en boutique bio également. Je suis en train de voir chez des fabricants français, pour une meilleure qualité… à suivre ! 🙂
      Le pain n’est ni plus ni moins des glucides par le biais du blé. On peut en donner surtout si l’animal ne veut manger que ça, c’est mieux que de ne pas manger du tout. Mais il faut dès que possible repasser sur une alimentation variée pour la poule. Au niveau digestif, le pain a tendance à donner rapidement la diarrhée aussi. 🙁

  4. Patricia De Marsilly

    Bonjour j’ai 3 poussins qui sont nés et deux d’entre eux semblent handicapés. ils ne tiennent pas sur leurs pattes et sont constamment en grand écart. impossible de se lever pour manger ni boire je ne sais pas quoi faire. Peux tu m’aider Gaelle? Merci

  5. Croquet

    Bonjour, j’ai eu naissance de poussins, malheureusement 1 est blessé, il est né ou cette nuit ou ce matin..
    Je l’ai sorti mis dans une boite sous une lampe chauffante mais il pleure beaucoup, je me demande si c pas trop chaud, la il est sur moi en dessous mon tee short et il est calme.. je pense qu’il a besoin de sa maman..
    Je sais pas si je dois lui donner a manger ou a boire ou si je peux essayer de le remettre a sa maman..
    Merci a vous

  6. Françoise

    Bonjour,

    Merci, Gaëlle, c’est très instructif. Notamment la composition de la purée administrée au poussin. C’est vrai qu’il est difficile d’évaluer la quantité à donner en une fois. Est-ce que tu te fies au jabot pour le savoir ?

    1. Gaëlle

      Oui bien sûr il faut se fier au jabot de chaque animal pour ajuster la quantité à administrer. Un poussin qui bouge beaucoup consommera plus d’aliment qu’un animal inerte… Il faut donc toujours observer et faire au cas par cas, selon chaque individu, sa taille, son âge, etc 🙂

Laisser un commentaire