clin d’œil à mes animaux favoris

  •  
  •  
  •  
  •  

Émilie partage aujourd’hui avec nous sa participation au festival de La Cavalcade des Blogs, au sujet de ce que nous procurent les animaux.

Ce que nous apportent les animaux ?

Écrire cet article a été la chose la plus dure qu’il m’est jamais été donné de faire et d’ailleurs, sans Gaëlle qui me l’a proposé comme un défi, je ne l’aurais jamais fait !

Mais voilà, s’il y a bien une phrase à ne pas me dire et ce depuis toute gamine, c’est « Même pas cap… »

Alors voilà défi relevé 🙂

J’aurai pu vous relater ma vie, ses aléas, ses bonheurs et ses faiblesses mais ce n’est pas mon genre de divulguer ma vie sur internet !

A la place, j’ai décidé de vous présenter mes compagnons de route qui m’ont permis de grandir et d’évoluer…

Pour certains d’entre eux, il s’agira d’un hommage puisqu’ils sont morts depuis longtemps, d’autres font encore partie de ma vie et je leur adresse mon clin d’œil en les remerciant d’être à mes côtés chaque jour 😉

  • enfant couchée sur un chien

    Moi petite, avec mon chien

    Max (Pointer x Braque allemand)

  • Il était mon confident et mon protecteur ! Lorsque j’étais avec lui, personne ne pouvait m’approcher y compris ma mère (je précise : c’est en réalité le chien de mon oncle et ma tante qui m’ont élevée) car il se mettait en travers de moi et la personne.Ce fut un véritable déchirement pour moi lorsqu’à 15ans 1/2, ma tante le fit euthanasier (elle n’aurait jamais fait souffrir aucun animal malgré sa peine, elle a eu le courage de le faire).Je n’oublierai jamais le regard de mon chien la veille de sa mort : c’était comme si il voulait me faire comprendre quelque chose et que je l’imprime au plus profond de moi.A présent, je sais ce que ce regard signifiait : il savait que le lendemain je ne le reverrai pas, il savait qu’il allait mourir.

    Mais surtout ce jour là, il m’a appris quelque chose : qu’avec les animaux, tout se passe par le regard et qu’il suffit d’y être attentif (il existe d’autres signes distinctifs mais la première des choses à regarder chez un animal, ce sont ses yeux : ça peut éviter de sérieuses mésaventures !)

    Chouchou (lapine naine)

Arrivée au début de l’adolescence, je tannai ma mère pour avoir mon propre animal (en réalité, cela faisait déjà longtemps que j’en voulais un mais elle refusait catégoriquement d’en prendre un puisque nous habitions en appartement et n’était pas certaine que je m’en occupe correctement).

Finalement, c’est lors d’une visite au Salon de l’agriculture, qu’elle craqua littéralement sur les gros lapins de ferme.

Moins d’une semaine plus tard, nous nous rendions dans une animalerie pour acheter un lapin nain.

Nous en étions littéralement gâteuses et elle nous le rendait bien ! On la laissait en liberté dans l’appart sous surveillance (elle rentrait uniquement dans sa cage lorsque nous étions absentes ou bien la nuit pour dormir) mais malgré ça, je dois avouer qu’avoir un rongeur à la maison est source de dégâts : fils électriques, papiers peints, bois des meubles mais aussi des « surprises » déposées tels des œufs de pâques à chercher un peu partout (vous l’aurez bien compris, je parle ici de crottes de lapin)

Elle avait la singularité d’être aussi gentille qu’un chat et adorait la musique (surtout Bob Marley car chaque fois que j’en écoutais alors elle venait me rejoindre dans ma chambre et s’allonger de tout son long sur le tapis).

Malheureusement, il a fallu l’euthanasier à 2ans ½ à cause d’un problème de dents s’étant aggravé.

  • petit moineau sur la main d'une fillette

    Titi et moi

    Titi (le moineau)

Entre Max et Chouchou, un autre animal hors du commun est venu s’imposer dans ma vie : Titi.

Je l’ai retrouvé un après-midi dans le jardin de ma tante perdu et chétif, sans doute tombé de son nid !!!

Je l’ai recueilli (ce qui m’a valu de belles scènes de jalousie de Chouchou chaque fois qu’elle l’entendait piailler) puis l’ai nourri à base de cerises du jardin et purée pour petits oiseaux (il ne mangeait pas de graines et se nourrissait avec une allumette).

Tout en reprenant des forces, il s’exerçait à voler (dans notre appart tout d’abord puis dans le jardin de ma tante ensuite).

Le quatrième jour, alors que je lui faisais faire sa promenade dans le jardin, il quitta mon épaule définitivement puis s’envola à la conquête de sa vie d’oiseau.

  • jeune fille à cheval

    Sur le dos d’Urane

    Urane (jument de concours)

S’il existe des chevaux qui aiment sauter, elle en faisait assurément partie !

Autant tourner à l’intérieur de la carrière l’ennuyait ferme et il n’y avait qu’un seul objet (la cravache) qui nous permettait en temps que cavaliers de ne pas passer un cours trop « désagréable ».

Autant en concours, elle devenait différente et prenait son pied… le mien aussi par la même occasion 🙂

Il y aurait tellement de choses à dire sur elle… je ne sais par où commencer ?

Juste la remercier pour tout ce qu’elle m’a apporté et aussi de m’avoir supporté lorsque je faisais des expériences bizarres sur son dos (entre autres… me mettre à genoux sur sa selle).

Elle a été pour moi une véritable jument de cœur qui fut très difficile (et long aussi) de remplacer. J’ai perdu ma « moitié » équine lorsqu’elle fut vendue puis partie à la retraite.

  • Nicky (Berger allemand) et Simba (Terre-neuve x Berger-Allemand : les chiens du club)

  • J’ai hésité avant de les inclure dans cet article puisqu’il yen a d’autres qui n’apparaîtront pas (Tarzan, Jamaïque, Abyssal etc…) mais qui n’ont pas été moins important pour moi.Cependant, l’histoire de ces chiens relève tellement de l’anecdotique que je ne pouvais pas passer à côté et leur adresser mes hommages (morts tout les 2 depuis)
    chevaux chiens et jeune fille dans les bois

    Avec Nicky et Simba dans les bois

    Bien que ce soit les chiens des propriétaires du club, ils me suivaient partout !!!!

    Ils m’accompagnaient même jusqu’au supermarché lorsque j’allais faire mes courses le midi et m’attendaient devant la porte du magasin devant l’œil scotchés des caissières qui s’étonnaient de voir des chiens si bien éduqués (je vous laisse imaginer leurs têtes lorsque je leur avouais qu’en réalité, ce n’était pas les miens !)

    Évidemment, en rentrant je retrouvais souvent leurs propriétaires qui râlaient parce que les chiens censés rester au club m’avaient une fois de plus suivie et pensaient que c’était moi qui les appelait (hors ça n’a jamais été le cas, je n’ai jamais compris pourquoi ils me suivaient partout allant même jusqu’à me raccompagner jusqu’à l’arrêt de bus mais j’avoue que leur présence ne me dérangeait pas !)

  • chat tout poilu dans les bras

    avec Miaou

    Miaou (l’un des chats de Gaëlle)

Voici « mon neveu » que j’adore profondément !

Ce chat ne manque ni de finesse ni de sensibilité… souvent son « esprit bohême » lui joue des tours et il lui arrive d’être incompris mais ne vous y trompez pas : c’est un véritable artiste !!!


 

Il est temps pour moi de vous présenter les animaux qui partagent ma vie et me comblent de bonheur quels qu’ils soient 

chat qui dort à l'envers

Pachou en pleine action

Apache dit Pachou

devenu au fil du temps simplement Pachou (cependant je réserve son nom de baptême pour les engueulades des grosses conneries et croyez-moi, il sait faire la différence).

Chat extrêmement malheureux comme le démontre cette photo mais aussi loyal et fidèle (il me suit partout dans la maison comme un chien)

ponette blanche dans un jardin

Orleans

Orleans Nebraska Vux ONC (par Agora Camargue et Loustic camargue x barbe)

Voici ma douce, ma beauté, ma « Founy » comme je la surnomme affectueusement. Enfin bref, c’est tout simplement ma ponette et je l’aime !

  • Dalawan Mister Elaé OC Welsh K (par Orleans Nebraska Vux et Swyn Barrade Welsh cob)

 

poulain dans le jardin avec jeune femme

Dal bébé

A présent, je vous laisse découvrir mon gros loup arrivé à l’âge de 4 jours chez nous avec sa mère et qui va sur ses 2 ans au mois d’Avril.

Il est très intelligent, drôle, inventif et farceur… sera certainement un artiste (comme Miaou !) mais aussi tellement affectueux !!!!

—–

Et enfin, l’une de nos dernières arrivées sur qui j’ai littéralement craqué lorsqu’elle n’était encore que poussin : Inox

  • poules perchées

    Inox, c’est la poule grise à côté de Kely

Ma participation à cette cavalcade est désormais arrivée à son terme. Merci Gaëlle de m’avoir poussé à la faire finalement 🙂


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

Laisser un commentaire