objectif 2017 : augmenter la productivité, sans dégrader le bien être animal et le respect des familles

Objectif 2017 (1/2)

  •  
  •  
  •  
  •  

La saison de reproduction 2016 touche à sa fin, encore bien tardivement cette année, pour cause de météo totalement déréglée qui perturbe, de ce fait, le cycle naturel des poules.

Certaines cocottes se mettent encore au nid fin octobre !! C’est dire que tout est déréglé !!

Il nous faut donc, à nous éleveurs, composer avec tous ces paramètres et ces nouvelles variantes pour réussir à produire du vivant dans les meilleures conditions, et toujours dans le respect de nos animaux.

Alors que le bilan 2016 n’est pas encore établi (il reste deux mois !!), nous sommes d’ors et déjà en mesure de constater certaines données pour en faire rapidement les premières analyses qui permettront de fixer, ou modifier, les principaux objectifs pour la saison future.

Construisons 2017

Après une belle production 2016, cependant insuffisante face à la demande sans cesse croissante à la quelle nous sommes confronté, nous avons réfléchi et pris les premières décisions dans le courant de l’été. Effectivement certains projets se préparent à long terme, pour favoriser une réussite optimale, surtout lorsque les animaux en sont les premiers concernés ! 🙂

Objectif Reproduction

Suite à la défaillance ou la perte du coq sur un parquet (famille) de reproducteurs, c’est toute la production d’œufs fécondés qui s’écroule rapidement, et durablement, si un coq de réserve n’est pas disponible immédiatement.

Effectivement, le temps de :

  • retrouver un mâle convenable,
  • séjourner en quarantaine 2 à 3 semaines,
  • faire connaissance avec son nouvel environnement,
  • se faire accepter du groupe de poules…

Et se sont des semaines, voire des mois de perdus à chaque fois.

Dahra, l'un de nos jeunes espoirs en brahma bleu unicolore

Dahra, l’un de nos jeunes espoirs en brahma bleu unicolore.

Forts de ce constat, l’idée nous est venue d’intégrer un bébé coq dans chaque groupe (du moins idéalement), pour qu’il soit accepté facilement par le chef de famille en titre, ainsi que par les poules dominantes.

Pour certains parquets démunis de coqs (ou en construction), c’était un peu plus « simple » car cela nous offrait la possibilité d’y installer deux frères. 🙂 Solution idéale pour nous qui recherchons une traçabilité des parents sur chaque œuf/poussin.

Cette opération « coq » a quelque peu été un « casse-tête » lorsqu’il a fallu sélectionner les sujets :

  • qui pouvait aller avec qui ?
  • en fonction des poules en présence sur le parquet
  • en fonction du coq déjà en place
  • en fonction des ajouts prévus de jeunes poulettes 2016
  • en fonction des coloris aussi !!
  • Et bien sûr, compte tenu des poussins produits dans chaque variété !!

Aujourd’hui, à une exception près, les coqs juvéniles ont pris leur place, souvent avec de jeunes copines, dans les familles. La première étape (mais pas des moindre) qui est l’intégration est donc réussie, et je m’en félicite, car cela ne s’est pas fait du jour au lendemain !!

Bien entendu la présence d’un second coq déjà en place, procure des avantages certains et indéniables, mais également des inconvénients, sur lesquels je ne manquerai pas de revenir ultérieurement, avec le recul et l’expérience.

Les avantages du projet

  • présence immédiate d’un coq suppléant le cas échéant, que les poules connaissent déjà parfaitement (gain de temps, de stress, de conflit)
  • Le taux de fertilité devrait théoriquement être encore amélioré dans sa globalité

Et les inconvénients

  • la traçabilité génétique des futurs poussins devient (du moins pour la première année) aléatoire, avec deux papas possibles.
  • une famille plus nombreuse procure plus d’entretien (soins, alimentation, nettoyage…) et d’attention.
  • Veillez à ce qu’il n’y ait pas de surpopulation par rapport au terrain disponible (augmenter l’accès liberté, plus de végétation, etc)

La suite des opérations consistera à observer le mode de fonctionnement de chaque famille, et le rôle de chacun des coqs dans le groupe. Il faudra également s’assurer qu’en période de reproduction le coq dominant n’abuse pas de sa hiérarchie vis du second. Cette solution ne pourra perdurer que si tous les animaux s’entendent et vivent en harmonie, quelque soit la saison.

—–

=> Ce premier volet de nos objectifs 2017, participe au festival de La Cavalcade des Blogs, hébergé ce mois-ci par Laura du blog Equiteam Performance. Le thème de réflexion proposé étant justement les Objectifs 2017 ! 🙂

Recherches utilisées pour trouver cet article :eleveur amateur de poule a azy
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Objectif 2017 (1/2)

  1. Pingback: Clôture de la Cavalcade n°32. – Equiteam Performance

Laisser un commentaire