Envy : poussin accidenté, qui s'alimente à la pipette

Portrait de Poulet : Envy, poussin orpington accidenté

  •  
  •  
  •  
  •  

Envy sera certainement le plus jeune sujet à avoir son portrait ainsi diffusé ! Effectivement ce poussin orpington (race naine) n’a que 4 jours !!

Les portraits me permettent à la fois, de mettre à l’honneur un animal, mais aussi de partager avec toute la communauté qui nous suit, les aventures et mésaventures de nos héros à plumes !

Autant certains poulets deviennent attachants avec le temps (Fala, P’Ang), autant d’autres le sont dès les premiers jours (comme Anka). C’est un peu le phénomène qui se produit actuellement !!! 🙂

Envy, poussin orpington nain

Issu du premier parquet des orpingtons nains, Envy a pour parents :

  • miss Maille, la poule coucou
  • et l’un des deux coqs : Ba-nania, ou son fils Nesquik, deux chocolat

C’est donc à la base une génétique proche de l’humain et sociable, ce qui explique certainement le comportement du poussin à mon égard.

Plus qu’à espérer que Envy soit une petite poule…… Mais pour le moment c’est un tout jeune poussin malchanceux…

Les mésaventures de Envy

Ou comment éclore au mauvais endroit, au mauvais moment….

Envy a à peine 12h de vie, lorsqu’il se fait agresser par l’une des deux mères sous qui il a passé la nuit. Tout semblait pourtant serein tôt le matin, nous surveillions la dernière des trois éclosions, à tour de rôle, avec Diane. Jusqu’au moment où l’un des poussins est retrouvé, rejeté dans la litière, sévèrement blessé à la tête… Du sang un peu partout, des copeaux collés, c’est pas terrible comme vision.

Après un nettoyage méthodique à l’eau tiède, j’inspecte les lambeaux de peau qui pendent de ci de là…. Il ne manque pas grand chose ! Le pauvre poussin est dépecé sur plus d’un centimètre carré au niveau du crâne et du cou, et présente des plaies moins importantes aux oreilles, et au niveau de l’œil gauche. Je pense que l’œil est intact, mais sans certitude….

Je pense que je peux recoller tout ça, et lui donner une chance….. Alors il faut tenter !! 🙂

Désinfection doublée pour réduire les risques au minimum. Ça fait mal et le pauvre titi pioute dans ma main autant qu’il peut. Il doit avoir en prime un bon mal de crâne…. enfin je présume…..

Je répète les mouvements pour placer les différents morceaux de peau et tâcher de visualiser au mieux ce qu’il faudra faire une fois la colle appliquée, car c’est l’affaire de quelques secondes. Pas trop le droit à l’erreur, quoi !

Diane maintient Envy entre ses mains, en lui bloquant la tête. Je m’agace un peu avec le tube de colle cutanée, mais c’est bon, ça coule enfin. J’applique aussitôt la peau couverte de duvet du mieux que je peux. C’est pas vraiment bien fait, je ne suis pas experte en collage de poussin… ça rebique un peu sur le haut du crâne ou les différents bouts se rejoignent… et ça lui fait une espèce de huppe avec le duvet tout droit…. un peu bizarre, mais bon, je ne peux pas revenir en arrière.

Envy a une touffe de duvet sur le haut du crane

Une sacrée touffe de duvet qui fait pompon sur la tête !!

Il reste peu de parties à vif, sur lesquelles je fais des petits pansements à l’aluminium, pour protéger. Une rasade (miniature, vue la taille du poussin) de Traumassedyl, pour temporiser les douleurs, et nous plaçons le pauvre Envy épuisé, dans le séchoir, avec le dernier éclos de la couveuse. Important pour le moral qu’il ne soit pas tout seul. Le traumatisme subit est déjà conséquent, alors minimisons le stress au maximum afin d’éviter toute complication. 🙂

Contrairement à toute attente, le poussin, se repose, mais pas tant que ça. La tête enfle un peu, les paupières sont tuméfiées, mais il est énergique. Il va dormir avec les autres sous le panneau chauffant, je pense que c’est le plus confortable pour lui. Il n’a pas frotté sa tête partout et les pansements n’ont pas besoin d’être ajustés.

Lendemain difficile….

Avec tête tuméfiée, et paupières collées, Envy est complètement aveuglé. Il tient debout mais ne bouge pas. J’entreprends alors un nettoyage plus approfondi des yeux. Il y a encore du sang séché de la veille. Bien que décollées, les paupières sont tellement enflées que le pauvre loulou ne peut voir.

Je poursuis les administrations régulières de Traumassedyl, c’est certainement ce qui l’aide à supporter la douleur, et être aussi vaillant. Puis je lui prépare la purée magique (la composition se trouve ICI) afin de commencer à l’alimenter au bec, tout doucement. Il a faim et avale de bon cœur, c’est une bonne chose ! Le poussin m’étonne vraiment.

Le soir les yeux s’entrouvrent, mais toujours aucune vision. Pipette de purée et de Trauma. Dodo sous le chauffage avec les copains.

Surlendemain surprenant

L’œil droit est ouvert, et Envy m’attends pour réclamer sa purée. Il a faim et soif. Il a une vision partielle vers le haut uniquement. C’est déjà ça !

En fin de journée, le champ visuel s’étend au fur à mesure que la paupière désenfle 🙂 et je surprends le poussin en train de boire dans le bol placé dans l’éleveuse ! Le soir il a même quelques grains broyés dans le jabot, mais attend fermement sa purée !!

Son caractère décideur, et sa personnalité déjà bien affirmée m’étonnent. Il est d’une vivacité remarquable pour un poussin abimé. Et par dessus tout, il aime être dans ma main : le contact réconfortant d’une maman qui n’attaque pas…

Envy sur ma main, attend un bisou !

tellement d’affection dans ce petit bout de duvet plumeux !

Le 4ème jour

Envy aurait pu manger dans l’assiette avec ses copains, mais il préfère la purée, qu’il va chercher tout seul au bout de la pipette (contrôle de la vision, au moins à droite). Encore une fois les progrès m’étonnent.

Il fait beau, j’installe le mini parc pour les 4 poussins, ils seront bien mieux dehors que dans la maison. En temps normal, la première sortie est synonyme d’immobilité dans un coin, en petit tas, à observer ce qu’il se passe. Curieusement, Envy le premier, bouge partout, découvre, et regarde ce qu’il peut, comme il peut. Aucun poussin ne s’immobilise et tout le monde bouge, comme s’ils avaient l’habitude d’être là…… Encore étonnant…. !!

Ce soir, Envy réclamait un câlin dans la main, avant d’aller s’étaler sous le panneau pour dormir profondément ! Il (ou elle d’ailleurs) avait mangé et bu tout seul ! C’est vraiment une belle première victoire ! Je suis terriblement impressionnée et touchée par ce petit être hirsute tout en duvet. 🙂

Pourquoi avoir choisi Envy comme prénom ?

Tout simplement car c’est approprié à son comportement, à sa rage de vivre, àsa volonté de se battre, et à son envie d’exister. Il a vraiment une attitude exemplaire et remarquable (surprenante), pleine d’envie de partager. 🙂

Envy en vidéo !

Confirmation d’un brin de vision 🙂

Première sortie : le bonheur partagé avec les copains 🙂

….

RDV prochainement, pour un autre Portrait de P’tit Poulet 🙂

….


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 22
  •  
  •  
  •   
spacer

4 comments on “Portrait de Poulet : Envy, poussin orpington accidenté

  1. Gaëlle

    Envy est un sacré poussin, car il va rester très handicapé visuellement, et on voit bien qu’il peine à s’alimenter autant que les autres, dans la concurrence du groupe pour la nourriture. De temps à autre je le prends avec moi, pour lui donner des petits bouts d’aliments pour lui tout seul, et là, il en profite pour se remplir le jabot !! 🙂

  2. Amandine K

    Je suis tout à fait d’accord avec Françoise Leygnac ! 🙂

  3. Françoise Leygnac

    Cette histoire fait vraiment du bien à lire et à voir.

Laisser un commentaire