le poussin P'Ang

Une vie de poussin : les premiers jours

Aujourd’hui je vais laisser la parole à un être qui m’est très cher et qui partage notre quotidien depuis déjà 2 mois 🙂

Il s’agit d’un p’tit poulet qui sort un peu du lot…. et qui n’a pas sa langue dans sa poche !! Je pense qu’à terme ce sera une cocotte reporter pour raconter les anecdotes de Brahmaland, et les potins des poulaillers !!

C’est donc P’Ang, le poussin qui s’exprime dans le « je » de ce texte :

Salut à Tous !!

Cela faisait bien longtemps que j’attendais de pouvoir écrire sur le blog….. mais maman Gaëlle m’avait dit : « Seulement lorsque tu seras plus grande  P’Ang !!  » ; alors je lui demandais sans cesse : « c’est quand qu’on est grand pour un poussin ?? ».

portrait de poussin huppé devant l'ordinateur

à peine 5 semaines, et déjà je me familiarise avec le bureau !!

Elle m’avait répondu : « Quand tu auras fêté tes deux mois, que tu auras appris un peu le bureau, le clavier, et tout ça, tu pourras écrire !! »

Autant vous dire que j’ai compté les jours, et que je me suis efforcée d’aller au bureau régulièrement pour me familiariser avec cet espace studieux ; J’ai vite compris qu’il fallait faire un certain poids pour appuyer sur les touches du clavier, et qu’ensuite il fallait bien faire attention à mes pattes, sinon ça tape n’importe quoi à l’écran !! 🙂

J’ai commencé par écrire des mails à Papy & Mamie, pour m’exercer, savoir si c’était bien et lisible (je fais encore un peu des fautes parfois !!), et comme ça allait, j’ai eu le droit aujourd’hui d’écrire sur cette page !! 🙂 On peut donc considérer que le 14 juillet est un jour important !

Sur cette fabuleuse introduction, je vais me présenter un peu, afin que vous puissiez apprécier à sa juste valeur l’auteur de ce texte !

—–

Je suis née le vendredi 12 mai, discrètement, dans une espèce de boite en plastique chaude et humide que l’on nomme couveuse artificielle. C’est pas super confortable, il faut bien l’avouer, et j’avais beau appeler, il n’y avait personne pour me répondre….. Puis soudain j’ai vu maman qui m’a regardé, m’a souris, et m’a enlevée de là, pour me prendre dans ses mains et me sécher. Elle avait même fait une petite vidéo de cet instant…. que j’ai retrouvé juste pour vous 🙂

Puis maman Gaëlle m’a installée dans une autre petite boite  (il y a beaucoup de boites par chez moi) qui souffle de l’air chaud, et où il y avait déjà d’autres poussins en train de faire gonfler leur duvet. Enfin, je me sentais moins seule.

Poussin P'Ang devant l'ordinateur.

Le soir j’écris à Papy et Mamie.

J’ai fait comme les autres et j’ai gonflé mon duvet, et cette espèce de touffe que j’ai sur la tête et qui fait sourire Gaëlle. Nous avons commencé à discuté un peu, et puis nous avons dormi beaucoup, car l’éclosion c’est un moment très difficile qui demande beaucoup d’efforts pour briser puis sortir de la coquille. Nous sommes tous contents à présent de nous reposer au chaud, agglutinés les uns aux autres. Un tas de poussins.

poussin P'Ang dans son carton d'élevage

je comptais les jours sur les murs de ma chambre pour patienter !!

Ensuite nous avons été répartis : les deux petits pékins sont partis sous des cocottes, pour être élevés par de vraies mamans poules, avec les risques que cela comporte, puis les deux brahmas noirs et moi même sommes restés dans une boite en carton, où il y avait déjà d’autres poussins plus âgés. Cette boite en carton (que l’on nomme éleveuse) c’est un peu comme ma chambre, car j’y dors beaucoup les premiers jours, sous un truc noir qui procure une douce chaleur. Le tas de poussins se trouve donc à présent ‘caché’ sous cette plaque chauffante confortable.

Les vieux poussins, de 15 jours, déjà me guident et m’apprennent ce qui est bon à manger, et ce qui n’est pas bon du tout. Surtout lorsque l’on va aller dehors dans la grande boite grillagée. J’écoute bien tout ce qu’ils disent et racontent, car ils ont déjà beaucoup d’expériences.

Il y a Niamey, le brahma perdrix maillé, qui explique que s’il marche normalement aujourd’hui c’est grâce aux soins de papa JF et de maman Gaëlle. Il parait que lorsqu’il est né, il avait une patte de travers, et les doigts mal placés qui ne prenaient pas appui : il ne pouvait pas marcher le pauvre…..

Et un poussin qui ne peut se déplacer = un poussin mort.

Niamey a eu tout de suite un bandage pour redresser sa patte, et ses doigts. S’il ne m’avait rien dit, je n’aurai jamais su qu’il ne pouvait pas marcher à la naissance, car on ne voit absolument rien, et à présent il saute partout !! Il est toujours en train de réclamer l’attention de Gaëlle ou JF. Il ne s’en lasse pas, il les aime beaucoup.

bandage sur patte de poussin handicapé à la naissance

Niamey à 4 jours : quand on voit comme l’articulation vrille, malgré le bandage… c’était pas gagné de corriger le problème…

Maman me prends tous les jours dans ses mains, mais moi, je ne suis pas très rassurée et je préfère la compagnie des copains, alors je crie en permanence. Je l’avoue je ne suis pas un poussin téméraire, et je vois bien que cela l’attriste un peu, mais c’est comme ça, elle s’habituera !!

—–

Je vais m’arrêter là pour aujourd’hui, car je commence à avoir les pattes engourdies à force de m’appliquer avec les touches du clavier !! Cela me demande beaucoup d’attention !

Si vous voulez que je vous raconte la suite, pourquoi je m’appelle P’Ang, ce que j’aime, comment j’occupe mes journées, comment je fais rire Gaëlle, etc… dites le simplement dans les commentaires en bas de la page (ça je ne le savais pas, c’est maman qui me l’a soufflé dans l’oreille lorsqu’elle m’a aidé pour publier mon premier texte !! 🙂 )

Je vous remercie de m’avoir lue, et je remercie Gaëlle de m’autoriser à utiliser le bureau, l’ordinateur, et le blog pour vous raconter ma vie de poussin 🙂

signé : P’Ang le poussin

poussin P'Ang sur le coussin de souris d'ordinateur !

Après l’effort….. le réconfort !

 

>>> Découvrir le récit suivant de P’Ang : épisode 2

spacer

6 comments on “Une vie de poussin : les premiers jours

  1. Clouth_clouth

    Noûs avons hâte de connaître la suite Pang! Tu es un pousdin très doué… et bien mignon!!

    1. Gaëlle

      Merci à vous 5 d’avoir mis un petit mot 🙂
      Je suis très touchée de cette attention de votre part.
      Je suis en train de vous rédiger une nouvelle histoire de Vie de Poussin.
      Belle journée à tous et toutes
      signé P’Ang

  2. cathy

    super P’ang tu as une âme d’écrivain vite la suite

  3. Amandine k.

    « Encore !! » Comme disent les enfants…

  4. Le Ponay

    J’ai beaucoup apprécié l’histoire de ce petit poussin et attend la suite avec impatience (je ne connais votre blog que depuis 15 minutes, héhéhé).
    Aillant une poule naine dont je suis très attaché et dont je m’occupe depuis très longtemps je suis content de pouvoir voir que je ne suis pas le seul a apprécier la compagnie des boules de plumes dans leur genre 🙂

  5. Françoise

    Oh oui ! P’Ang ! Raconte-nous les mille et une choses de ta vie. Comme tu l’as fait aujourd’hui.

Laisser un commentaire