portrait de Alma, coq né à Brahmaland

Portrait de poulet : Alma le Grand !

  •  
  •  
  •  
  •  

Cet article a été écrit par Camille, qui nous comte l’histoire de ses poules et de son merveilleux coq : Alma 🙂

C’est donc Camille qui s’exprime dans le « je » de ce texte.

Mes premières poules

J’ai toujours voulu avoir des poules et lorsque nous nous sommes installés à la campagne, c’était évident qu’il y aurait une place pour elles dans notre grand jardin. En plus de nous donner de bons œufs frais (plein-air bien sûr !), nous espérions tisser des liens avec nos animaux et en faire de vrais animaux de compagnie. Aujourd’hui encore nous ne nous lassons jamais de les voir débouler à toute vitesse quand on les appelle pour leur donner quelque chose à manger !

Lynda

Les jeunes Lynda et Scarlett

Mon mari et moi avions passé de longs moments à rénover l’ancien poulailler et nous avions hâte d’accueillir nos premiers plumeux ! J’ai acheté mes deux premières poules sur un marché près de la maison. J’avais repéré deux petites poulettes dans un grand carton, elles avaient l’air un peu perdues et je n’ai pas hésité à les acquérir et les rapporter à la maison. C’est donc comme ça que tout a commencé, je venais d’acheter une poulette de race Marans et une Hambourg.

De retour du marché, j’ai lâché mes deux poules dans mon grand poulailler et mon inexpérience dans le domaine m’a malheureusement jouée des tours… J’ai sous-estimé la ‘buse’ locale qui a très rapidement attaqué la poussinette Hambourg en ne lui laissant aucune chance de survie 🙁 Un lien très fort s’est immédiatement tissé entre Lynda (marans) et moi…elle est toujours parmi nous aujourd’hui et reste une de mes poules préférées !

Agrandir la famille

Lynda et les pékins

J’ai commencé à chercher quel type de poules je voulais mettre avec Lynda et je suis tombée amoureuse des Pékins ! Ces petites boules de plumes m’ont séduites et quelques semaines plus tard je revenais à la maison avec 7 poussins pékins 🙂 Je les ai élevés et ils sont devenus de magnifiques sujets adultes mais à mon grand désespoir je me suis retrouvée avec…2 poules pour 5 coqs !

J’ai tragiquement (je suis très attachée à mes poules !) perdu Taylor, mon coq adoré et j’ai par la suite réussi à en donner 2. Les deux restants, Charlie et Lafayette, sont devenus très agressifs, surtout envers nos enfants et j’ai été obligée de les placer également. Nos poulets vivent en liberté totale la majeure partie de l’année et je savais que ces deux coqs seraient mieux dans un enclos fermé.

J’ai besoin d’un coq !

Lynda, Scarlett, Perle et toutes mes autres poules avaient besoin d’un coq pour s’occuper d’elles et les prévenir en cas de danger. J’avais rencontré Gaëlle quelques temps auparavant en lui achetant des œufs fécondés et le courant était (très!) bien passé entre nous.  🙂

Elle m’a donc proposé Alma, un de ses coqs chéris qui était né chez elle et qu’elle avait élevé avec plaisir, Alma étant très attachant. Je suis donc repartie avec ce coq formidable, un croisement original qui n’est autre que le grand frère de P’Ang !

Ses parents sont :

Joker, le père de P'Ang et de Alma : coq wyandotte nain, argenté à liseré bleu.

Joker, coq wyandotte nain, argenté à liseré bleu.

portrait de Angarade, la mère de P'Ang et de Alma

Angarade dit Gnafron, poule huppée, croisée on ne sait pas quoi !!

Joker et Angarade sont aussi les parents de P’Ang le poussin écrivain 🙂

Je suis vraiment très heureuse d’avoir Alma à la maison, c’est le coq dont tout le monde rêve ! Il est gentil (j’avais l’habitude de mes petits ninja à plumes !), affectueux et très doux avec ses poulettes. Il est toujours sur le qui-vive si quelque chose d’inhabituel se passe, s’assure de savoir où se trouvent toutes ses poules, il les installe au nid et est toujours prêt à venir chercher un petit quelque chose à grignoter quand il nous voit 🙂 Bref, un plaisir au quotidien, toujours de bonne humeur !

Il mérite vraiment cet hommage parce qu’il s’occupe à merveille de toute sa petite famille et élève très bien ses poussins. D’ailleurs Alma est très actif de ce point de vue là et nous avons le plaisir d’accueillir de nombreux poussins chaque année. Il sont souvent très reconnaissables grâce à leur houppette sur la tête !

Mamita, digne fille d’Alma !

Voici une petite vidéo où vous pouvez l’apercevoir dans son environnement :

Je tiens vraiment à remercier très chaleureusement Gaëlle de me l’avoir confié,

c’est vraiment le MEILLEUR !

Alma prêt à décoller !

 


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Portrait de poulet : Alma le Grand !

  1. Françoise Leygnac

    Charmant portrait. Un coq « gentil » est vraiment une bénédiction.

Laisser un commentaire