poussins, dont brahma fauves d'un jour

Accueillir des poussins : l’alimentation (2/3)

Cet article de la série « accueillir des poussins chez soi », fait suite à celui sur l’hébergement, et vise à répondre aux principales questions qui nous sont posées fréquemment. 🙂

Nourrir ses poussins

Passé 24/36h, les petits titis auront besoin de s’alimenter et de s’hydrater. Il est donc nécessaire d’avoir prévu en amont ce qu’il faut pour une croissance harmonieuse.

L’alimentation

À ce sujet, si vous ne souhaitez pas faire des vos nouveaux compagnons, des poulets de chair à consommer rapidement (et encore…), veillez soigneusement à éviter la nourriture industrielle, de type « miettes spécial poussins » , bourrée d’hormones de croissance et autres adjuvants peu réjouissants, néfastes à la santé des poussins.

Si vous laissez le choix à des poules (élevées traditionnellement) entre une gamelle de grains, et une gamelle de granulés industriels : vous constaterez que toutes ou presque se désinterresseront totalement de l’aliment industriel. 🙂 Ce n’est pas un hasard !!

Les poussins ont besoin d’une alimentation adaptée à leur taille, leur petit bec et leurs petits organes.

 => Dans la nature, la mère poule choisira des petits morceaux ou les brisera avec son bec. Jamais elle ne proposera de grains entier à ses poussins.

Nous utilisons un petit concasseur pour broyer les grains à destination des poussins : blé, orge, avoine, pois, maïs, tournesol. Le résultat obtenu donne à la fois une poudre grossière et des éclats de céréales. Ainsi selon la taille et l’âge des poussins, ces derniers trouverons leur bonheur dans le mélange concassé proposé.

Graines et céréales concassées pour les poussins

Graines et céréales concassées pour les poussins

À défaut de concasseur, certains robots ménagers ou blender peuvent faire l’affaire également, dans la mesure ou la quantité à produire est moindre. Garder à l’esprit que les graines écrasées conservent leurs vitamines et minéraux environ 3 jours ! Inutile donc de préparer des kilos de concassé à l’avance.

Dans le cas d’achat de grains déjà concassés, il est d’autant plus important de vitaminer correctement les poussins, les graines n’apportant plus les même ressources (voir chapitre sur l’hydratation).

La poule étant un animal omnivore et non granivore, il est important d’apporter d’autres nutriments que les céréales (même si celles-ci sont variées) !!

Rappelez-vous la poule et ses petits dans le jardin : elle ne se contente pas de la mangeoire à grains, elle va gratter le sol, à la recherche de larves ou d’insectes, elle va également sélectionner des brins d’herbe ou de végétation appropriés, selon les besoins, chercher des fruits ou légumes de saison, etc.

J’aime préparer pour mes poussins une recette simple qui plait à coup sûr : La pâtée spéciale poussins ! Elle apporte verdure (que l’on peut varier) et protéines animales. Ultérieurement il est envisageable de varier les ingrédients pour faire découvrir de multiples saveurs et nutriments aux poussins.

Facile à préparer également, et que tous les titis adorent : vermicelle, riz  ou semoule de blé, le tout préalablement cuit ou gonflé dans l’eau bouillante pour la graine de couscous.

En complément nous apportons de temps en temps de la spiruline (incorporée dans une pâtée), des coquilles d’œufs broyées (ou à défaut des coquilles huîtres finement hachées), de la levure de bière en paillettes, du pollen frais congelé (lorsque j’en ai) et des insectes ou crevettes séchés dont tous les gallinacées raffolent !!

Sans oublier de mettre ponctuellement à disposition une petite soucoupe de sable grossier ou gravier fin pour que les poussins aillent picorer un peu de matière utile à leur gésier pour faire office de broyeur.

Chogi : poussin d'une semaine au jabot bien rempli

Chogi : poussin d’une semaine au jabot bien rempli !! A Brahmaland la cantine semble bonne !!

La boisson

Tout comme maman poule fera en appelant sa progéniture près du point d’eau, pour leur faire découvrir le liquide, et les inciter à boire…

… il pourra être nécessaire de faire de même selon l’abreuvoir choisi, afin de familiariser les poussins avec tel ou tel mode de distribution.

En règle générale nous ajoutons à l’eau de boisson, un complément vitaminé (Vitavil aminé), durant la ou les premières semaines en éleveuse. J’ajoute souvent de l’extrait de pépin de pamplemousse ou parfois de la teinture mère de propolis pour leurs vertus immunostimulantes.

Comme expliqué dans un article précédent, j’utilise des distributeurs à tétine qui ont le double avantage de libérer de l’espace dans la poussinière, et surtout de conserver le liquide propre toute la journée 🙂

Voici en lien le type d’abreuvoir dont bénéficient nos poussins. Je me permets de vous rappeler que si vous avez la gentillesse de commander vos produits par le biais de nos liens, Amazon nous reverse une petite somme à chaque fois…. Mis bout à bout, cela nous permet de payer les frais d’hébergement du site internet que vous êtes en train de consulter 🙂

 

Recherches utilisées pour trouver cet article :Guide alimentation poussin, nurriture poussin, Vitamine de poussin
spacer

2 comments on “Accueillir des poussins : l’alimentation (2/3)

  1. Marion

    Bonjour Gaelle, chez moi c’est l’Araucana qui est à l’honneur! Je commence un petit élevage familial et vous êtes pour moi un véritable exemple. Je vous remercie pour votre site qui est une mine d’informations! Une petite question: comment dosez vous l’EPP pour les poussins? Et en cure de combien de temps? Je vous remercie!

    1. Gaëlle

      Bonjour Marion,
      merci de vos encouragements pour le site et nos partages 🙂
      Concernant l’EPP, je n’ai pas de dosage précis à préconiser, raison pour laquelle je n’ai rien indiqué sur l’article.
      Je mets à vue de nez une goutte par poussin par jour (poussin d’une semaine), et j’utilise le Citrobiotic.
      Peut être n’est-ce pas suffisant…. je ne sais pas !!!!
      Une cure c’est en général 5 à 8 jours selon les besoins.
      pour des poussins je laisse facilement deux semaines, lorsqu’ils sont « confinés » en poussinières sans trop pouvoir sortir comme en ce moment (hiver)
      🙂

Laisser un commentaire