belle journée d'hiver à Brahmaland

Aménagements à Brahmaland

  •  
  •  
  •  
  •  

La saison 2016 se profile et nous avançons dans les aménagements des parquets afin d’y installer toutes les poules et leurs coqs respectifs prévus pour cette nouvelle saison de reproduction.

Les conditions climatiques exceptionnelles de cette fin 2015, perturbent la nature en général : des fleurs apparaissent, les bourgeons se forment sur les arbres, et les poules se remettent à pondre, où n’ont pas encore cessé… Quelque part je me dis que les cocottes qui avaient pris le nid en octobre, savaient très bien ce qu’elles faisaient, car la météo clémente est favorable au développement des poussins.

Comme quoi il faut parfois mieux se fier aux animaux qu’à Météo France !! 🙂

Toujours est-il que nous profitons de ces belles journées d’automne et maintenant d’hiver pour construire les nouveaux parcs et poulaillers, ainsi que pour jardiner un peu, et bricoler aux aménagements extérieurs afin de toujours améliorer (pour les poulets, comme pour nous). Autant vous dire franchement que j’ai considérablement laissé l’écriture sur clavier de côté ces derniers temps !!!!!

Les aménagements des parquets :

Des minis parcs supplémentaires ont été créés dans les espaces « trop » grands, ou mal utilisés cette année. Avec la confection de mini cabanes adaptées aux races naines (pékin, wyandotte, chabo), et prenant moins de place sur l’espace extérieur. D’autres parcs vont voir le jour pour installer de nouvelles familles, et nous allons aussi créer une zone fixe dédiée à la quarantaine des entrants, ainsi que quelques petits parcs mobiles dans le jardin pour les couples ne nécessitant pas autant de superficie, et ayant accès au potager !!

poule inspectant le bricolage d'un poulailler

Notre pékin chocolat Jeff, inspecte le bricolage des nouvelles petites cabanes avec minutie !!

Nous tâchons d’optimiser l’espace en tenant compte du côté pratique (pour nous) et du bien être pour nos plumeux, afin que tous puissent avoir à tour de rôle accès à des moments de liberté sur de plus grands espaces.

Les déménagements !

wyandottes naines argentées lisérés noirs perchées sur leur poulailler

La nouvelle famille de wyandottes naines argentées lisérés noirs joue à poule perchée !!

Certaines familles de poules sont en plein déménagement, pour être relogées sur des surfaces en adéquation avec leur taille et surtout leur nombre. N’ayant pas de parc libre jusque là, c’était un peu compliqué à gérer sans devoir stresser inutilement les poules. Nous avons donc attendu patiemment de pouvoir le faire dans des conditions optimales.

C’est aussi l’époque ou certaines jeunes cocottes de l’année sont intégrées dans une famille pour préparer la saison à venir. Pour les petits coqs, c’est le moment de constituer les couples et parquets, ou de se regrouper entre gars dans le parc dédié aux célibataires (ce sont souvent les coqs de remplacement ou reproducteurs en attente de poulettes)

Bref en ce moment c’est un peu stressant pour nous aussi, car il faut s’habituer également à tous ces changements et surveiller beaucoup que tout ce passe pour le mieux ! Si une mésentente survient et persiste nous ne laissons pas les animaux en présence, ceci étant totalement improductif. C’est rare mais cela peut arriver.

Les réaménagements des zones de vies

Le mobilier des poulaillers

Après une année sur place, nous avons pu constater quelques erreurs dans notre utilisation initiale du terrain et des installations pour les poulets. En particulier au niveau de l’abri à grains qui est souvent utilisé comme zone de bain de poussière, rendant les abreuvoirs parfois inutilisables en quelques minutes.

abri à grain poules

Abreuvoir posé sur dalle en caoutchouc mise à niveau sous l’abri à grain

Nous avions conservé les dalles en caoutchouc que j’utilisais auparavant dans les boxes des poneys….. Je les ai installées sous les abris, au niveau des abreuvoirs…….. à voir à l’usage si ces derniers restent propres un peu plus longtemps !

Le vrai problème restant qu’il manque dans presque tous les parcs une zone dédiée à la poussière….à l’abri. Raison pour laquelle nos cocottes bien aimées ont utilisé d’elles même l’endroit le plus propice à leur indispensable toilette ! L’idéal serait de pouvoir rehausser les cabanes, pour faire une zone à poussière en dessous…. Le tout étant de trouver comment et avec quel matériau.

Las de ramasser régulièrement quotidiennement certaines mangeoires mal adaptées et peu stables, nous les supprimons au fur et à mesure, pour les remplacer, par des mangeoires faites maison (par Jeff 🙂 ) avec du matériel recyclé. Cela va très bien pour les grandes poules, de type brahma, mais ne sera pas adapté sans modification pour les poussins…. à voir et réfléchir, le moment venu ! 🙂 Le système est pratique, et le gaspillage diminué de 80% environ !

Les poulaillers (cabanes)
Poulailler garni en partie de bâche plastique pour l'étanchéité

Poulailler garni en partie de bâche plastique pour l’étanchéité

Nous avons procédé au remplacement des tours en bâche plastique qui étanchéifient les petites maisons à poules des intempéries et des vents dominants. Du moins les poulaillers pour lesquels cela était nécessaire. Nous avons aussi opté pour un essai de bâche sur les toits, afin de voir à l’usage. Le matériau initialement prévu hydrofuge et ‘extérieur’ ne l’étant pas du tout, malgré plusieurs couches de peinture…. Il fallait donc trouver une solution pour mettre nos cocottes au sec avant la pluie qui finira bien par arriver ! Ce n’est pas très esthétique, mais pour le moment c’était le plus pratique, rapide et facile à mettre en œuvre et à moindre coût.

Les abords et entrées

Nous sommes sur un terrain vite humide et de terre assez argileuse, ce qui fait que le piétinement répété crée rapidement des zones dépourvues de végétation, glissantes lorsqu’il pleut. Pour palier à cela dès maintenant, nous commençons la mise en place de petits gravillons sur les endroits stratégiques : portes d’entrée des parquets, devant des poulaillers, et allées.

Les plantations et zones d’ombre

Bien qu’installés dans le verger (existant à notre arrivée), le jardin des poules ne bénéficie pas assez d’arbres, d’arbustes et d’endroits feuillus ou se mettre à l’abri, du vent, de la pluie, du soleil, des prédateurs du ciel, etc.

plante grimpante facile d'entretien, mais il faut protéger le pied des assauts des poules!!

plante grimpante facile d’entretien, mais il faut protéger le pied !!

C’est un réel défi que de tenter de faire prendre des plants dans un parc à poulets !!!!!! Ce n’est pas faute d’avoir essayé cette année ! Il faut opter pour des arbres déjà bien développés, de même pour les arbustes. Toutes les poules ne s’attaquent pas aux plantations, mais une grande partie va gratter au sol la terre fraîchement retournée, c’est normal, c’est dans leur nature !

Petit à petit, nous parvenons à implanter plusieurs variétés avec succès ! Nous allons aussi envisager l’installation de plantes grimpantes et rampantes sur les grillages, pour habiller les séparations, et produire un apport d’ombre supplémentaire en été. Si en plus il y des fleurs pour faire joli et des fruits pour régaler toute la tribu, ce sera formidable !!!!!

Nous avons pas mal de boutures et jeunes plants qui seront installés plus tard, lorsque les pieds seront assez vigoureux. De même pour fleurir le jardin, nous privilégions des plantations à l’extérieur des parquets pour un meilleur rendu et moins de grappillage de la part de certains sujets très friands des plantes ornementales !! 🙂

Et plein d’autres projets encore !!

Mais Paris ne s’est pas fait en un jour…… alors chaque chose en son temps


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

Laisser un commentaire