Maladie, brûlure, irritation ???

  •  
  •  
  •  
  •  

Lésion cutanée intermédiaire au niveau de l'aile d'un poussin

Lésion cutanée intermédiaire au niveau de l’aile

Constats :

Plusieurs de nos poussins présentent des lésions cutanées sous les ailes (côté aile et côté corps) depuis quelques jours, mais nous ne nous en sommes rendus compte qu’hier soir en auscultant l’un d’eux qui ne bougeait pas et semblait peu en forme.

  • Certains en sont au stade final, où les croutes sèches tombent, pour laisser à nouveau place à une peau saine.
  • D’autres en sont à un stade intermédiaire (la phase douloureuse doit être passée) où les lésions s’assèchent progressivement (photo ci dessus).
  • Deux poussins (Mikado et Lagon) en sont au stade « aigu » du problème, lorsque les lésions sont suintantes, sur une peau qui semble « brûlée ». Ces deux sujets ont d’ailleurs une baisse de forme générale, et une perte de poids.
Lésion cutanée importante au niveau de l'aile d'un poussin

Lésion importante de la peau sous l’aile, et le corps, du poussin Lagon

Lésion cutanée finale au niveau de l'aile

Les dernières croutes sont prêtes à tomber sur le poussin Lutin

Nous ignorons simplement ce que cela peut être, quelles en sont les causes, et comment y remédier pour aider nos poussins à se sentir mieux et être plus heureux.

Nous ignorons si cela est contagieux ou non : Seuls 7 animaux présentent des lésions sur un groupe de 23 sujets, et à des stades d’évolution différents.

Nous n’avons pas trouvé sur le net, de maladie, allergies, irritations se rapprochant du problème auquel nous sommes confronté aujourd’hui. Et ce jour les vétérinaires sont en grève, donc il faudra attendre demain encore pour avoir un avis éclairé sur le sujet !

Quelques images vidéo de différentes lésions :

Soins apportés :

Dans le doute nous avons passé les zones lésées des 7 poussins à la Bétadine, qui est un antifongique et permet également d’assécher plaies et lésions.

=> Nous avons appris plus tard que la bétadine (l’iode en particulier) est assez mal éliminée par l’organisme des volailles et qu’il est préférable de s’en passer.

Et puis ce matin je les ai massé légèrement avec du Crémendula, un produit très hydratant, avant de les lâcher au parc.

=> Nous avons aussi tenté les applications de talc pour bébé, et cela à donné de bon résultats, avec un rétablissement rapide des 7 poussins concernés 🙂

Merci de votre aide !

Vos témoignages et conseils seront les bienvenus si vous avez déjà été confrontés à ce problème sur vos pious…


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
  •  
  •  
  •   
spacer

4 comments on “Maladie, brûlure, irritation ???

  1. anonymus

    plus je regarde la vidéo, plus je constate que cela ressemble exactement à ce que j’ai eu sur mes deux oiseaux. Je pense que les points noirs qu’on aperçoit sur la peau sous les ailes, pourraient être des crottes de parasites.
    J’en profite pour compléter un petit détail omis sur mon précédent commentaire: les oiseaux que j’ai soignés ont été relachés en pleine forme, après trois mois de surveillance et de soins, car ils avaient en plus une infection dans la bouche, et j’en passe ….

  2. anonymus

    Bonne idée d’avoir mis de la bétadine pour faire barrière à une infection ou à une mycose éventuelle..
    J’ai eu la même chose sur deux oiseaux sauvages tombés du nid, très affaiblis ils ne pouvaient pas tenir debout. Ils avaient des croûtes jaunes qui emprisonnaient les plumes de partout, même autour des yeux, sur l’orifice de l’oreille, dans le cou, sur les commissures du bec etc… J’ai mis de la bétadine sur toutes les croûtes que je voyais sans les arracher.
    A force de manipulation j’ai pu constater que les jeunes oiseaux avaient quelques poux broyeurs minuscules (pas les mêmes poux broyeurs que les poules), puis j’ai senti sur moi un acarien que j’ai pu capturer (vu au microscope il était différent des poux rouges des poulaillers), j’en ai donc conclu que les oiseaux avaient (ou avaient eu) des parasites qui causaient probablement ces infections sur la peau. Sur les conseils de mon vétérinaire, j’ai mis deux gouttes d’ivermectine sur le cou des oiseaux (poids d’environ 200 g), une semaine plus tard les croûtes avaient fait place à peau neuve, et les plumes repoussaient. Les oiseaux ont été relachés en pleine forme.

  3. Gruyer

    Question : est-ce que les 7 sujets qui ont ses légions ont déjà eu 1 traitement pour le corysa ?

    Et si oui, est-il possible que ce soit : soit 1 allergie au traitement ? Soit 1 de ces effets secondaires ?

    1. Gaëlle

      Non aucun traitement médicamenteux sur ce lot de poussins.

Laisser un commentaire