contre jour dans les herbes sur fonds de lever de soleil

Pourquoi ce silence depuis des mois ??

 
  

Pour moi qui aimait écrire, partager, communiquer, il est vrai qu’un tel silence laisse perplexe et interrogateur…

D’ailleurs certains d’entre vous s’en sont rapidement inquiétés, et je les en remercie 😉

 

Pourquoi ce silence depuis des mois ?

Je ne souhaite pas créer ici de polémique ou de discorde. Mais simplement expliquer, pourquoi, depuis plus d’un an, j’ai cessé de publier. Pourquoi je n’ai pas non plus adressé de newsletter par email, ni fait de promotions, d’annonces, de jeux concours, comme à mon habitude…

Il me faut, aujourd’hui encore, puiser dans mes forces intérieures pour écrire ces lignes. Ce ne sont pourtant que des mots mis bout à bout sur un écran…

… Mais ils dénoncent la maltraitance et les violences que j’ai vécues…

2020 l’année charnière

Été 2020 : le point de non retour

Remontons un peu dans le temps, jusqu’à l’été 2020.

Face à la crise sanitaire, qui entraine inévitablement une crise économique , je me bats bec et ongles pour sauver mon activé. Et par conséquent, mes animaux. Ce sont des heures de travail acharné pour faire du chiffre, presque coûte que coûte. Engranger un peu de trésorerie pour passer l’hiver et voir venir.

Le monde va mal en général, et j’ai la désagréable sensation d’être entrainée malgré moi, dans cette spirale infernale.

Peu soutenue au quotidien par mon ex compagnon, qui n’a de cesse que de dénigrer mes projets ou mes actions, quels qu’ils soient, mon envie naturelle d’avancer s’étiole jour après jour.

Face aux mensonges et aux continuelles remarques méprisantes qu’il me sert, mon esprit s’embrouille ; Je doute de tout, de plus en plus.

Les périodes de confinement, et son omniprésence malsaine me rendent de plus en plus mal à l’aise. L’impression parfois, de vivre à côté d’un parfait étranger. Ne pas comprendre où est passée cette soi-disant personne merveilleuse et très attentionnée rencontrée il y a 7 ans…

L’impression récurrente de ne plus savoir ce que je fais, ou dis… Ne plus avoir alors suffisamment de discernement pour m’apercevoir, cependant, que ce que j’écris reste intact. L’impression que ma vie bascule, que rien n’a plus de sens.

Les idées noires surgissent de plus en plus intenses, et de plus en plus fréquemment.

P’Ang, fidèle ange gardien

C’est précisément à cette période que P’Ang, ma super poulette a commencé à m’orienter vers l’extérieur. Les images reçues sont nettes et précises. Elles ne font aucunement partie de mon quotidien, je ne peux pas les avoir inventées ! D’autant qu’elles reviennent avec beaucoup d’intensité. Je me dois de vérifier ces informations qu’elle m’adresse, d’aller voir sur place ! De comprendre le pourquoi.

Cela m’incite à sortir de Brahmaland, à aller à la rencontre de nouvelles personnes. Et à parler. Puis, à prendre rendez-vous pour une écoute psychologique.

En rédigeant ces lignes, je me rappelle subitement de l’énorme mensonge qu’il m’avait alors servi ! Tentant sous un faux prétexte de s’accaparer ma voiture, pour m’empêcher d’aller à ce premier rdv !!! Curieux ! Etrange encore une fois… Grotesque même, quand j’y repense !

Je n’ai pas encore compris qu’il me manipule, et ce, depuis des années ! Le jeu est drôlement mené, parfaitement orchestré.

Il sait ce qu’il fait. Tout est calculé. Depuis longtemps.

Autant cela m’échappe totalement sur le moment. Autant cela est évident pour tous les professionnels rencontrés alors : médecin, psychologues, travailleurs sociaux, juriste, avocat et même gendarme !! Et tous sont unanimes : il faut partir.

Automne 2020 : Préparer mon départ

Je ne veux pas partir, je ne peux pas partir ! Avec près de 300 animaux, c’est impossible !

Ce n’est pas la réalité, il ne peut pas être aussi mauvais… Je m’en serais rendue compte !!

Le déni fait partie du processus de manipulation.

Il me faut du temps pour me rendre à l’évidence. Accepter le fait que je ne suis qu’un « jouet à chien » destiné à être détruit, aux  yeux de celui avec qui je vis… Et qui joue avec moi…

Tellement surréaliste, qu’il me faut toujours plus de preuves pour y croire. Mises en situation, actions, enregistrements audio et vidéo viendront me rappeler la réalité des faits, les jours de doutes. Et j’ai la chance (si on peut dire) d’avoir quelques vraies pépites…

Pépites qui aujourd’hui, me font tristement sourire, mais sourire quand même ! 😉

Une fois démasqué, le pervers narcissique qu’il est, devient pathétique, misérable, méprisable.

Cocottes, chevaux, chiens et chats : victimes potentielles

Ma plus grande crainte reste les animaux. Peur qu’il leur arrive quoi que ce soit. Face à de tels malades mentaux, on peut à juste titre, imaginer le pire.

Le corps médical finit par me convaincre qu’il ne fera rien aux bêtes. Que ce serait trop visible, et que cela nuirait inévitablement, à la belle image qu’il donne de lui publiquement.

Les représentants de l’ordre et de la justice, sont bien plus modérés quant à leurs propos à ce sujet…

Comment délocaliser en urgence, une entreprise comptant près de 300 animaux ? Cela semble infaisable ! Du moins dans de bonnes conditions, permettant de préserver l’intégrité physique et morale de tous.

Trouver un terrain

Dénicher quelques hectares de terres agricoles pour y installer Brahmaland relève alors de l’utopie.

J’hésite à la fois entre la proximité pour la simplicité et l’éloignement pour notre sécurité. Mais tout ce que je trouve est inadapté : trop petit, trop grand, sans accès direct, trop cher, mal situé, etc.

Le temps passe. Le temps presse.

Je ne supporte plus ce quotidien fait de mensonges et de coups bas. Envie de lui crier que je sais qui il est, et ce qu’il fait. Mais il ne faut pas. Trop dangereux ! Cela déclencherait ce qu’on nomme ‘la crise narcissique’, et me mettrait en réel danger. Crise et danger que je connaîtrai quelques semaines plus tard…

Continuer à vivre la peur au ventre, en cherchant une solution. Je ne peux me résoudre à abandonner mes animaux. Je dois en vendre beaucoup, pour les sauver.

En parallèle, je commence à reloger chez des amis, ceux auxquels je tiens le plus.

Hiver 2020-2021 : le malheur des animaux

Les événements se bousculent un peu et j’ai parfois l’impression d’être actrice dans un film, au sombre scénario. L’acteur face à moi est vraiment mauvais, souvent prévisible, avec des répliques qui se répètent. Un vocabulaire pauvre, à son image. C’est d’ailleurs instructif, à défaut d’être intéressant, de jouer ainsi, à son insu…

La formation E.P.R. (développement personnel) que je suis depuis quelques semaines déjà, m’apporte beaucoup. Elle m’aide à clarifier mes envies, mes besoins, mes valeurs et mes objectifs. Elle m’aide justement à me dépasser, à combattre des croyances limitantes ; à identifier une vraie peur, d’une fausse.

A reconnaître et ressentir un réel danger, sans se tromper. Elle tombe à point nommé.

Comme j’aime à dire : les éléments sont alignés ! 😉 Il n’y a pas de hasard.

Le 30 décembre tout s’accélère, et je me retrouve dehors, sans possibilité de rentrer chez moi. Le portail est cadenassé, la maison verrouillée… et il agite sournoisement les clefs sous mon nez, pour me narguer !! Quelle triste scène, vraiment infantile. Cette fois-ci,  je ne céderai, ni aux menaces, ni au chantage, refusant tout dialogue. Je suis partie.

Cependant, ce soir là, j’ai eu la douloureuse impression d’abandonner mes animaux, aux mains d’un fou imprévisible. Au final c’était la réalité. Mais avec le recul, je pense sincèrement, que tout comme sur moi, les maltraitances discrètes et calculées, avaient commencées bien avant ce jour. Le mal était déjà fait, insidieusement, depuis longtemps. 😢

Janvier 2021 : organiser l’urgence

Comprenant que je ne reviendrai pas comme ça, et que je commence à lui échapper, il décide de séquestrer mes affaires. Aussi bien privées et personnelles que professionnelles. M’empêchant ainsi de travailler normalement… Me rabâchant, que « j’avais tout pour être heureuse, ici » !!

Quand l’emprise psychologique ne suffit plus, on passe aux violences physiques, aux menaces de plus en plus fréquentes.

Pour m’occuper des animaux, je devais escalader le portail (toujours cadenassé). Il a bloqué l’accès aux bâtiments, à l’eau courante, à l’électricité. Volé le matériel et l’outillage pour travailler quotidiennement, jusqu’au sac à déchets pour ramasser les litières souillées !!! Il n’y a pas de mot pour qualifier un tel personnage.

Les poulets ont commencé à aller de plus en plus mal, manquant de soins appropriés (surtout les blessés ou malades), manquant de présence, de sorties en liberté, etc. Ils ont souffert, et certainement bien plus que je n’ose l’imaginer…

Beaucoup ne survivront pas aux stress subits.

Buzz, la poule blessée sur le dos, par ses congénères.

Buzz, poule brahma agressée par ces congénères …

Le premier terrain disponible à proximité, fera l’affaire et servira de refuge temporaire. Je vends le maximum d’animaux, pour les sauver de la précarité qui les attend. Poneys, chevaux, poulets.

Heureusement qu’à l’automne j’avais suivi les conseils reçus : mettre des affaires personnelles, du matériel, de l’argent et les papiers importants en lieu sûr. Cela m’a aidé à rebondir pour démarrer cette nouvelle vie. 👍🏼

=> J’en profite pour remercier ici toutes les personnes qui m’ont soutenue, de quelque manière que ce soit en ce début d’année chaotique. Je ne pourrai citer tout le monde, mais je tiens cependant à saluer Olivier, Catherine, Tom et Loïc pour l’aide manuelle sur le terrain. Coline, Gwenaëlle, Constant et Barbara, pour les déménagements improvisés ! Françoise, Marc, Nicole, Elisabeth ou encore Fanny pour leur soutien financier conséquent. Sans oublier tout ceux et celles ayant participé à la cagnotte du moment pour reloger les poulets, ou encore ceux/celles ayant si gentiment apporté de la nourriture pour les animaux. UN GRAND MERCI du fond du cœur et de la part de toute ma tribu à plumes.🙏🏼

Printemps-été 2021 : Reconstruire…

Grâce à cet élan de solidarité, et malgré une santé de plus en plus défaillante, j’ai pu construire le nouveau Brahmaland. Extraire peu à peu les animaux, pour les mettre en sécurité.

Mais le mal était fait…

Certains ont développé de graves troubles du comportement, d’autres sont totalement infertiles, comme s’ils avaient subis une stérilisation chimique… Curieux 🤔… Effectivement les animaux concernés sont ceux restés là-bas le plus longtemps, et surtout ,ceux qui présentaient la plus grande « valeur économique ». Etrange coïncidence, non ?...🤔

Comme ce type de constat récurrent ne revient pas que sur les animaux, mais sur bon nombre d’autres choses matérielles, administratives ou techniques, y compris, dans le temps… il n’y a même plus de doute quant aux intentions malsaines de cet individu.

Raisons pour lesquelles, cette année, certains œufs fécondés n’ont pas du tout été disponibles à la vente. Raisons pour lesquelles j’ai entrepris de supprimer ou mixer certaines familles. Raisons pour lesquelles il y aura pas mal de nouveautés pour 2022 ! 😍

Installation et situation provisoires, même si elles durent un peu dans le temps ! Un peu plus que prévu !

On ne sort pas ainsi, en claquant des doigts, de plusieurs années d’emprise psychologique.

Par ailleurs, la pression, les violences et les coups bas ont continué de s’exercer à mon encontre de manière active durant plusieurs mois. Et aujourd’hui encore, ce n’est pas fini !

Automne 2021 : Un grand pas en avant…

Mais j’ai décidé de tirer un trait sur tout cela, du moins en partie, afin de me consacrer principalement à construire mon avenir.

Comme le répète souvent David Laroche : « la perversion narcissique est un cadeau de la vie ! » Y être confronté, permet d’être challengé, de se dépasser, de se surpasser ! Sortir de sa zone de confort, agir, réagir, reprendre confiance et être fier de soi.

Plus facile à dire qu’à vivre !! Mais je le reconnais : j’ai beaucoup appris ces derniers mois !

Considérer que ce que certains prendraient pour un échec, est en fait, une extraordinaire expérience enrichissante, dont il faut tirer profit pour grandir, rebondir et repartir.

« Tout ce qui ne te tue pas, te rend plus fort. Alors fonce, car chaque seconde passée est à jamais perdue ! »

Avant de conclure, j’aimerai remercier à présent, toutes les personnes qui se sont investies, de près ou de loin, pour m’aider à trouver un nouveau terrain. Un lieu adapté à mes besoins, à mes handicaps, et surtout à mes nouveaux projets ! 🙏🏼 Gratitude et chaleureuses pensées envers Marielle, Jacky, Cindy et Françoise 😘 qui se sont déplacés à plusieurs reprises pour prospecter à ma place.

Sans vous tous et toutes, la fin de l’histoire aurait pu être tout autre… Alors encore une fois : MERCI !

2022 : Vers un avenir radieux ?

Je n’irai pas jusque là ! Je vais simplement, dans un premier temps, m’atteler à construire un futur heureux. Ce qui sera déjà un grand pas, vu le contexte de départ !!

Le chemin est encore long et les embûches qui le jalonnent m’obligent déjà à m’adapter ! Ma détermination est plus forte que jamais, et je prépare quelques belles surprises pour 2022 ! 🙂

Et puis je raconterai certainement, comment P’Ang, mon petit ange, m’a indiqué un lieu sur une carte… et ce que nous y avons découvert…

sourire de l'auteur et poussins dans les mains

Mes poussins ma passion. Sourire retrouvé 🤗

J’espère, lecteur, que tu comprends mieux à présent, mes silences et mes absences. Mais aussi mon manque de disponibilité, de temps, pour lire ou écrire des mails. Le manque d’envie passager, pour rédiger articles ou publications. Et l’incapacité temporaire et matérielle de créer du contenu vidéo de qualité.

La priorité de cette année était de sauver au mieux les animaux, et de prendre soin de moi.

Alors maintenant, si tu en as toujours envie… suis-moi !!

Je vais t’embarquer dans de nouvelles aventures !!

🐥

A très vite !

Gaëlle


 
  
spacer

18 comments on “Pourquoi ce silence depuis des mois ??

  1. sabrina

    Je pense que tu as fais le bon choix. Il faut fuir les relations toxiques et ce tourner vers les autres comme tu l’as fait. Ecrire cet article fait aussi partie de cette thérapie. Tu y a laissé des plumes certes , mais partir était la meilleure chose à faire pour toi mais aussi pour tes animaux. Les poules sont douées d’empathie et le fait de te sentir mieux vont forcement avoir des répercutions positives sur elles. J’ai aussi vécue 7 ans avec un pervers narcissique , il a été dur de remonter la pente mais au final en regardant le chemin parcouru depuis, je me dis que grâce (et non plus à cause) , j’ai gagné en force et accomplie tellement de choses fabuleuses que je ne croyais pas capable tellement il me rabaissait. Je te souhaite une belle nouvelle année 2022 afin pleins de nouveau projet et de belles rencontres 😉

  2. Amandine KLN

    On te soutiendra toujours, de près ou de loin et à hauteur de ce qui nous est possible de faire. Je te souhaite beaucoup de courage pour aller jusqu’au bout de tes idées et BRAVO pour tout ce que tu as pu accomplir jusque ici. Bisous

  3. Jérôme

    Je suis touché par ce témoignage.
    Je suis aussi impressionné par cette résilience.
    C’est formidable de partager ainsi publiquement votre expérience car elle montre qu’il ne faut pas confondre fragile et faible. Fragile c’est l’état dans lequel se retrouve une victime malgré elle, cela vient de l’extérieur, de l’agression, pas d’elle, c’est un état qu’elle subit à son corps et son âme défendants. Etre fragilisé ne présume en rien de la force intérieure et ce témoignage l’illustre magnifiquement.

    1. Gaëlle

      Merci Jérôme pour ces détails et ton message qui me va droit au coeur.
      Ce sont des mots comme les tiens, qui relancent le moteur, et m’aident à combattre encore et encore…
      car le combat est loin d’être terminé, mais aujourd’hui je reconstruis ma vie et celle de mes bêtes.
      merci à toi

  4. Amelie

    Bonjour
    ça m’attriste de te lire et ça me rappelle malheureusement des mauvais souvenirs car j’ai vécu la même chose.
    j’ai mis un an et 3 mois à récupérer mes poules sur plus de 25 poules à la fin il ne restait qu’un coq et 2 poules qui ont survécu aux renards car il ne prenait même plus la peine de fermer le soir.
    Après plus de 2 ans de séparation j’en bave encore car dans l’histoire il y a un petit garçon de 7 ans.
    Bon courage à toi

    1. Gaëlle

      Merci Amélie pour ton témoignage.
      Je suis désolée pour tes poules, et pour ton p’tit gars, qui se retrouve déchiré entre 2 mondes et 2 versions.
      Courage à toi

  5. Louison

    Ça me fait bizarre, j’ai vécu la même chose au même moment…
    La séquestration d’animaux et d’affaires…
    Par ma mère.
    J’ai réussi à partir avec les chats et les furets. J’ai extirpé une partie des chevaux (j’ai laissé sa jument et une ponette) de force. Ma jument de toujours, ma binôme, est morte 3 semaines après.
    Mes grands parents ont repris le travail de manipulation à sa suite il m’a donc fallu trancher deux fois de suite les liens familiaux nocifs.
    Qu’elle douleur d’admettre que sa famille est nuisible à notre épanouissement.
    Bon rétablissement à toi et tes animaux. Force et courage.

    1. Gaëlle

      Bonjour Louison,

      Merci de ton témoignage poignant, qui montre entre les lignes la violence à laquelle tu as été confrontée, ainsi que tes animaux.
      Savoir que ta jument n’a pas survécue à cette situation stressante, m’attriste profondément. Douces pensées vers toi.
      Je comprends la douleur que tu ressens face à cela.
      Mais une chose, est certaine, la liberté à un prix, et tu as fait le bon choix.
      Bravo à toi pour cette force que tu as eu, de partir.
      Courage, car il se peut que le cheminement à faire soit encore long et difficile pour sortir de tout cela.

      Gaëlle

  6. Marie

    Bravo pour t’en être sortie, ton histoire est très touchante et on voit que tu as beaucoup de courage et de force. Bonne continuation pour tous tes beaux projets

  7. Rachel

    Bravo à toi d’avoir eu le courage de sortir de ce tunnel infernal et d’avoir eu la force d’écrire cet article. Tu as vécu un réel cauchemar mais maintenant c’est derrière toi. Tu vas reconstruire une nouvelle vie, bien plus belle que celle que tu avais auparavant.

  8. Emma

    Très touchée par ce témoignage, et de tout cœur avec toi pour continuer à rebondir,
    J’ai connu une personne perverse narcissique aussi, mais dans le travail. J’ai du partir, trop destructeur, alors que je pensais bosser au même endroit jusqu’à ma retraite, j’étais passionnée, chef d’entreprise mais associée. Cela a failli me conduire à ma perte. Bravo pour ton courage et pour avoir réussi à t’extraire de cette terrible personne. C’est certainement encore plus dur quand il s’agit d’un conjoint.

    1. Gaëlle

      merci Emma pour ton témoignage.
      La perversion peut effectivement surgir n’importe où, à un moment où l’on est vulnérable.
      j’ai eu la chance d’être bien entourée.

  9. Edith-Elsa

    Je continue à te suivre dans ton aventure tout en commençant la mienne. Tes animaux qui on réussi à venir jusqu’à chez moi se portent à merveille. Je te souhaite une très bonne continuation. Edith-Elsa

    1. Gaëlle

      coucou !
      merci à toi !
      les 2 jeunes splash et perdrix c’est bien eux ??
      contente de savoir qu’ils vont bien

  10. Coline

    Un superbe article comme toujours c’est toujours facile de critiquer mais quand on le vit c’est plus difficile.plein de courage et bisous à tous les deux. Et n’oublie pas je serais toujours là avec toi même si tu vas loin.

Répondre à Jérôme Annuler la réponse.