trio de poulets vivant l'instant présent au lever du jour

S’inspirer du vivant et se recentrer sur l’existant : 3 astuces simples pour rester zen

 
  

Le rythme soutenu que nous impose au quotidien les systèmes économiques et nos sociétés dites « modernes », ne nous permet pas toujours d’être zen H24 !

Surtout lorsque naturellement, on est (comme moi), un paquet de nerfs et d’énergies qu’il faut canaliser en permanence pour éviter tout débordement !! 😆

Comme le disait si justement ma poulette P’Ang : « il n’y a que l’humain pour se surcharger l’esprit à vouloir gérer le passé et l’avenir en même temps que le présent ! » (=> voir l’article correspondant ici dans lequel on peut retrouver d’autres astuces pour être zen au quotidien).

D’ailleurs il n’y a que l’humain, pour envisager faire plus de choses dans une journée qu’il n’en n’a les capacités, quelles qu’elles soient ! Les animaux sont bien plus réalistes !

L’animal, comme la Nature, incite au calme et à la sérénité.

* L’instant présent : vivre la vie, tout simplement

Les animaux sont depuis toujours, une grande source d’inspiration et de relaxation, au quotidien. Ils font partie intégrante de ma vie, depuis l’enfance. Les chats d’abord, puis sont venus les premiers équins, les chiens, et enfin les volatiles en tout genre !

Observer le vivant dans son environnement

Mon intuition et mes différentes formations me conduisent naturellement à être souvent dehors, pour admirer la Nature et en profiter. L’éthologie réside dans l’observation du vivant : une (ou plusieurs) espèce animale dans son milieu naturel.

Ce principe peut facilement se transposer au quotidien avec nos animaux dits domestiques, ou d’élevage. Observer l’existant. Outre le fait qu’il révèle les lacunes, ou points faibles, d’un type d’hébergement ou d’environnement dédié à l’animal, il nous offre un constat fait à l’instant T.

Cet instant T, c’est le moment présent. La vie maintenant, tout simplement !

nouveaux parcs pour les poulets, franchement construits

Observer l’existant et s’adapter

Observer pour adapter

Prendre le temps de s’assoir et d’observer. Cela peut paraître un luxe inabordable de nos jours, alors que l’on court après le temps en permanence.

Personnellement, j’y vois deux avantages majeurs :

  • Me poser physiquement et mentalement, en me concentrant uniquement sur de l’observation, sans extrapolation. => vivre l’instant présent.
  • Me permettre de faire une synthèse de la situation : mon travail est-il générateur de mieux-être constant pour mes animaux ? Puis-je être fière de ce que j’ai créé jusqu’à présent, avec les moyens dont je disposais ? Que mettre en place pour passer à un autre niveau de confort ?

Ces périodes d’observations sont également propices à en apprendre toujours davantage sur l’espèce concernée (végétale ou animale).

Se poser, s’enrichir culturellement, et améliorer un cadre de vie ! Du « 3 en 1 » comme il convient de dire à présent !!

* Rester zen en cas d’urgence  

Aussi contradictoire que cela puisse paraître en cas d’urgence, il faut savoir intervenir rapidement et méthodiquement. C’est à dire, sans se précipiter !

« Festina lente » (hâte-toi lentement) comme aiment à le répéter les Seychellois ! Autrement dit : Prendre son temps, pour en gagner.

Soigner, sans se précipiter

Même en cas d’hémorragie importante, où le sujet peut se vider de son sang en quelques instants, il faut réfléchir avant d’agir. Savoir que faire, posément.

Dégager de la sérénité, calmera aussi instantanément l’inquiétude et l’anxiété de l’animal. Ce qui, il va sans dire, facilitera amplement les soins à prodiguer !

Un blessé en confiance se détend. Son rythme cardiaque ralentit, et par conséquent le sang abonde moins rapidement.

Pour information, durant plus de 35 ans au contact animalier, je n’ai eu à gérer que 3 hémorragies mettant réellement, en danger, la vie du sujet. Un grand cheval imposant, il y a bien longtemps, et plus récemment 2 coqs présentant un ergot fracturé. C’est dire la rareté de telles situations.

Mais j’en conviens : il n’y a pas besoin d’être confronté à une telle gravité, pour stresser face à l’ampleur de certaines plaies, ou simplement d’un soin à apporter.

poulet fracturé et plâtré !

Poulet fracturé, et plâtré !

Le calme engendre l’apaisement et développe la confiance

De manière plus générale, la quasi totalité des interventions, appelle au calme. Qu’il s’agisse d’accidents, d’incidents ou de soins plus courants, comme, par exemple, la vermifugation bi-annuelle.

Si l’humain est trop pressé, anxieux ou doute de lui, l’animal va automatiquement le ressentir, et le montrer.

La manipulation ou la contention deviennent alors délicates, voire dangereuses.

Le poulet, qu’il soit de basse-cour, d’ornement ou de compagnie, n’échappe pas à cette loi ! Régulièrement mes poussins ou cocottes me rappellent ainsi à l’ordre en m’obligeant à me recentrer, à respirer et à me calmer, lorsque pressée par le temps qui file, j’en oublie le protocole !

Et ce protocole est simple pourtant !

  • Observer la situation : analyser les besoins et la façon de faire la plus appropriée.
  • Préparer l’intervention : anticiper pour avoir tout le matériel nécessaire sous la main.  
  • Activer la concentration : Respirer profondément pour se recentrer.
  • Sourire : car tout va bien se passer ! 😊

 

J’en profite pour rappeler que nous avons de la chance avec les poulets !

Effectivement, ils ont une faculté de guérison et de cicatrisation que je n’ai jamais observée sur une autre espèce.

Un Petit + qui fait souvent la différence !

Afin de détendre l’atmosphère, mais aussi tous les participants (blessé, comme intervenants) j’ai un petit secret !

J’utilise le spray « réconfort immédiat » de la gamme Elixir & Co pour animaux. Il se vaporise dans l’air ou sur les vêtements. Son parfum délicat agit rapidement, tant sur l’humain que l’animal ! Composé d’huiles essentielles et d’extraits de fleurs de Bach, il est vraiment un atout non négligeable lors de situations délicates. 😉

* Trouver la cohérence dans l’instant présent 

Quand j’énonce naturellement, dans les paragraphes précédents, qu’il suffit de respirer pour se poser, et vivre au présent… Cela semble simple et facile ! Et peut l’être effectivement !

Mais il n’en n’a pas toujours été ainsi ! J’ai un tempérament énergique parfois compliqué à maîtriser ! Gérer mes émotions et mes tensions internes a souvent été difficile ! Me calmer pour réussir à dormir, fût, durant des années, une vraie problématique.

Il y a environ 15 ans, je découvre les travaux du docteur David Servan-Schreiber, à travers son livre « guérir le stress, l’anxiété et la dépression« .

Cette pratique a changé ma vie !!

C’est une révélation pour moi ! Apprendre la cohérence cardiaque, sa pratique et observer son impact au quotidien.

Les bienfaits ne sont pas immédiats au début, mais cependant très rapides. La cohérence cardiaque m’a aidée à :

  • tempérer mes excès de nervosité
  • canaliser mes angoisses
  • trouver le sommeil plus facilement. 👍🏼

C’est une pratique simple que tout un chacun peut expérimenter. En faire un peu chaque jour, rend cette action fluide, et permet instantanément le retour au calme.

être en cohérence avec l'environnement : ici la mer au coucher du soleil

être en cohérence avec l’environnement

À consommer sans modération !! À la maison, au travail, dans les embouteillages, en compétition, à l’entrainement, etc.

Personnellement j’adore pratiquer devant un beau paysage ! Ou à défaut, une belle image !

Pour en savoir plus :

Et comme le dirait encore P’Ang : « Etre en cohérence avec sa vie, implique de vivre au présent, à l’instant T. Ici et maintenant. A l’image d’une poule, quoi !! »

 – – –

Cet article participe à l’évènement inter blogueur “3 habitudes indispensables pour être zen au quotidien”organisé sur le blog Habitudes Zen. Je lis régulièrement ce site depuis presque 10 ans. C’est une mine d’informations et de réflexions, sur de nombreux sujets.

J’aime particulièrement l’article de Mickaëla sur le slow life, qui me parle énormément. Retrouver nos racines devient une évidence de nos jours !

Par ailleurs, l’un des auteurs (traduit en français) que l’on retrouve sur ce site est Léo Babauta. Personne que j’admire, et qui m’inspire toujours énormément. 😉

– – –

Et toi ??

Quelle est ta meilleure astuce pour rester zen ??

Partage-là dans les commentaires !!


 
  
spacer

2 comments on “S’inspirer du vivant et se recentrer sur l’existant : 3 astuces simples pour rester zen

  1. Pingback: Comment être Zen au quotidien : Les résultats 2021 - Habitudes Zen

  2. Verónica

    J’adore découvrir qu’il y a encore des personnes qui considèrent la nature et les animaux comme un élément indispensable pour notre bien être. Moi aussi j’ai des poules.

Laisser un commentaire