comment prendre soin de ses poules en hiver

6 conseils pour prendre soin de ses poules en hiver

 
  

Avec la baisse des températures et l’arrivée du mauvais temps, vous vous demandez si vos poules vont pouvoir passer la période hivernale en restant en bonne santé. Alors que nous revêtons nos manteaux et allumons nos chauffages, elles, restent dans leur enclos et sont exposées aux éléments. Rassurez-vous : les poules sont des animaux d’extérieur qui s’adaptent très bien aux changements de temps. Ce sont des oiseaux particulièrement résistants au froid. Ces gallinacés supportent très bien des températures allant jusqu’à -20 °C grâce à leur plumage qui se renouvelle avant l’hiver. Certaines espèces sont plus résistantes que d’autres. Les poules qui ont des plumes soyeuses ou frisées seront plus sensibles. Cependant, quelle que soit la composition de votre bassecour, pour passer la période hivernale sereinement il faut prendre quelques précautions comme isoler son poulailler. Nous vous donnons six conseils pour prendre soin de ses poules en hiver.

1. Isoler son poulailler pour éviter les courants d’air

Plus que le froid, les poules craignent les courants d’air. Il faut donc installer votre poulailler dans un lieu à l’abri du vent et des flux d’air. Selon la configuration de votre jardin, vous pouvez planter une haie ou installer un brise-vent afin de bien le protéger.

Pensez à vérifier que leur habitat est bien isolé. Les murs et le toit peuvent être renforcés avec des matériaux isolants. La pose d’une bâche sur le toit vous permettra de stopper les entrées d’air. Si votre poulailler se trouve à même le sol, vous avez la possibilité de le surélever à l’aide de planches ou de parpaings. Vos poules seront ainsi mieux protégées du froid et de l’humidité.

Ces aménagements ne doivent toutefois pas bloquer la circulation de l’air. Une bonne ventilation est nécessaire pour que les poules respirent un air sain.

2. Supprimer l’humidité pour prendre soin de ses poules en hiver

Pour garder vos gallinacés en bonne santé, il faut que le poulailler soit bien sec. Pour éliminer tout risque d’humidité, il faut faire attention à ce que la pluie ne s’infiltre pas à l’intérieur. L’installation d’une bâche ou de gouttières vous aidera à avoir une meilleure étanchéité.

Au sol, posez une litière généreuse composée de paille ou de copeaux de bois. Plus elle sera épaisse, plus vos poules seront protégées de l’humidité du sol. Elle peut également être étalée dans les endroits stratégiques comme les pondoirs. Pour qu’elle reste bien sèche, vous devrez la changer régulièrement.

Les perchoirs sont aussi très appréciés par les poules pour garder les pattes au sec. Veillez à en installer suffisamment à l’intérieur de votre poulailler.

Quand les températures sont extrêmement basses (inférieures à – 20°), des systèmes chauffants peuvent être installées. Ce matériel doit être utilisé avec la plus grande prudence. Il faut acheter un produit fiable pour éviter tout risque d’incendie et ne pas surchauffer pour garder vos poules en bonne santé.

3. Donner une nourriture adaptée à la saison hivernale

Les poules ont des besoins nutritionnels plus importants en hiver. Combattre le froid leur demande de l’énergie.

Il faut donc adapter leurs rations pour qu’elles soient plus riches en vitamines et en protéines. Le maïs, le tournesol, les pois, les féveroles, la pâtée renforcée en protéines ou la soupe de pain seront les bienvenues dans les mangeoires. Les pâtées à base de riz cuit ou de blé cassé distribuées chaudes sont aussi recommandées.

Pour combler le manque de verdure dans leur alimentation, pensez à leur donner de la betterave fourragère. Vous pouvez en accrocher une entière dans le poulailler ou dans leur parcours. La betterave peut aussi être hachée grossièrement avant d’être apportée aux poules. Ce légume se conserve quatre à cinq mois. Récolté en octobre ou en novembre, il vous permettra de nourrir vos poules tout l’hiver.

Les insectes séchés, riches en protéines, en calcium et en phosphore, peuvent aussi être donnés en un peu plus grande quantité pendant les mois les plus froids.

En hiver, comme le reste de l’année, le plus important est de leur donner une alimentation équilibrée pour éviter qu’elles aient des carences.

4. Surveiller l’apport en eau

Même en hiver, il est important que les poules boivent suffisamment. Il faut donc veiller à ce qu’elles aient toujours de l’eau qui ne soit ni trop froide ni gelée, ce qui les empêcherait de s’hydrater.

Pour protéger les points d’eau, il faut les placer dans un endroit abrité. Selon le temps, remplissez-les d’eau légèrement tiède pour conserver une température satisfaisante plus longtemps. Pensez également à la changer régulièrement, au moins deux fois par jour, pour que vos poules aient toujours de bonnes réserves d’eau.

Si vous vivez dans une région où les températures sont extrêmement basses, équipez-vous de plaques chauffantes pour abreuvoir. Elles vous simplifieront la gestion de l’eau pendant la période hivernale.

5. Protéger les crêtes, les barbillons et les pattes des poules

Si les poules résistent bien au froid grâce à leurs plumes, leurs extrémités qui n’en sont pas recouvertes peuvent souffrir du froid et être fragilisées. Il faudra donc prêter une grande attention aux crêtes, aux barbillons et aux pattes particulièrement exposées.

Pour que vos poules ne souffrent pas de gerçures ou d’engelures à ces endroits-là, appliquez de la vaseline ou de la Biafine les jours où les températures sont très basses. Pour qu’elles soient correctement protégées, il est important de bien faire pénétrer la crème en les massant suffisamment.

6. Aménager son parcours extérieur

Vous ne devez pas enfermer vos poules tout l’hiver pour les protéger du froid. Elles ont besoin de sortir, de picorer le sol, de creuser des trous dans la terre et de s’y rouler. Pour qu’elles puissent le faire sans souffrir du mauvais temps, vous avez la possibilité de placer une bâche au-dessus de l’enclos. Sur le sol, étalez de la paille ou des copeaux de bois pour qu’elles ressentent moins le froid et l’humidité.

Vous pouvez aussi installer des perchoirs, des branches hautes ou des abris. Vos poules pourront s’y réfugier quand elles voudront s’isoler des intempéries.

Les poules sont des animaux rustiques armés pour affronter l’hiver. En prenant quelques précautions, elles resteront en bonne santé. N’oubliez cependant pas de ramasser régulièrement vos œufs. Ils ont tendance à se fissurer avec le froid.

Céline Cléro

Crédit photo : Image de Andy M. de Pixabay


 
  
spacer

Laisser un commentaire