poussins de pâques

Un poussin brahma pas comme les autres !

  •  
  •  
  •  
  •  

Sans cette rencontre presque inattendue, sans doute ce blog n’existerait-il pas, Brahmaland non plus, ainsi que toute cette passion que nous avons pour nos cocottes, poussins, poulets en tous genres !

Certainement que vous ne seriez pas non plus en train de lire ces lignes en ce moment ! Bref tout ce partage de bonheur, d’expériences, de recherches et d’apprentissages n’existerait pas sans la venue au monde d’un petit être en particulier.

Il a été notre « premier poussin », et quel poussin !

Quelles leçons de vie que de partager alors son quotidien difficile. Nous aurions pu renoncer face à ces premières difficultés. Or je crois qu’il a su nous transmettre tellement de choses en si peu de temps (52 jours de partage), que nous ne pouvions plus faire marche arrière !

portrait poussin brahma bleu

BM photogénique avec ses yeux masqués 🙂

Il s’appelait BM. B comme brahma et M comme masqué. Fils de nos deux premiers sujets de race (Blog et Splash), il était comme un joyaux que nous chérissions. Un joli poussin bleu, avec un masque sur les yeux. En y repensant, je crois que notre passion est née avec lui. Un poussin plus classique, sans plumes aux pattes, sans tâches sur la tête, sans cette démarche caractéristique aux brahmas, et sans sa terrible personnalité, ne nous aurait sans doute pas conquit de la même manière.

Notre amour pour les brahmas s’est avéré avec l’arrivée de BM. 

Unique poussin rescapé d’une couvée peu prolifique (conduite artificiellement chez un voisin), il faut parer à son ennui rapidement. Les oisons le comblent en partie, mais ne suffisent pas. Il aime passer du temps à la maison, près de la cheminée, sur mon bureau dans un foulard, ou dans  la poche de ma veste pour être bien au chaud !!

Nous apprenons à communiquer ensemble. Ce n’est pas évident, je ne parle pas poulet du tout, et BM ne comprend rien au français !! Mais peu à peu des codes se mettent en place de part et d’autre. Je reconnais ses cris de détresse ou d’insatisfaction, et lui reconnait ma voix, pour me chercher dans la maison !

Je découvre qu’un poussin heureux se met à vibrer de contentement et à émettre des petits sons forts agréables ! Un peu à la manière du ronronnement félin.

BM se blesse (luxation de l’aile) en jouant avec les oisons qui sont trois fois plus gros que lui, puis prends froid. Autant de soins prodigués et d’attentions répétées qui tissent des liens uniques entre nous deux.

J’avais rêvé d’éduquer une poule, mais Blog n’a jamais été réceptive à cela. Sans doute déjà trop grande et peu habituée à l’humain, lorsque nous l’avons eu. BM m’a démontré que l’on pouvait accéder à un niveau supérieur que celui de la simple éducation d’un animal domestique. Un niveau de compréhension basé sur l’écoute réciproque, la complicité.

J’ai alors compris que forcer le destin ne servait à rien, contraindre un animal à quoi que ce soit non plus.

Si ce dernier décide de nous accorder sa confiance, son attention et son respect, il viendra de lui même vers nous. C’est une très belle remise en question pour moi même ! Aujourd’hui c’est moi qui suis à l’écoute des petits poulets demandeurs, et qui profite pleinement de ce qu’ils veulent bien m’offrir.

Ces moments intenses, n’ont pas de prix, et c’est à ce petit bout de poussin duveteux et masqué, que je dois tout cela 🙂

————

Cette rencontre à bouleversée ma vie, mes à-priori et mes certitudes, et elle méritait bien d’être partagée dans le cadre du festival mensuel de La Cavalcade des Blogs.

Le thème en cours traitant justement des « rencontres » est mis à l’honneur sur le blog équestre d’Emilie : Cavali’erre.

Merci à elle d’avoir proposé un si joli sujet pour écrire, se souvenir, partager.

🙂

câlins avec mon poussin

Nos câlins quotidiens…


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 5
  •  
  •  
  •   
spacer

Laisser un commentaire