Poulailler grand Eglu Cube de chez Omlet

Test du poulailler en plastique Grand Eglu Cube

  •  
  •  
  •  
  •  

Comme je l’ai déjà mentionné dans ce précédent article, nous avons pour mission, avec l’aide des cocottes, de tester le poulailler Grand Eglu Cube de la marque Omlet.

Voici donc le bilan, après plusieurs semaines en situation réelle.

L’installation des poulets testeurs !

Chez nous, toutes les poules dorment à « plat », directement au sol, dans une litière confortable, faite de copeaux. C’est un choix de longue date qui vise principalement à limiter les déformations du bréchet (sternum) sur les races dites « lourdes », comme les brahmas.

De ce fait, il m’a fallu réfléchir, pour savoir comment aménager l’Eglu Cube, sans trop perturber les habitudes de nos cocottes. Décision est donc prise de supprimer le perchoir gris de type caillebotis, et de remplir le fonds du poulailler avec des copeaux de part et d’autre de la cloison de séparation. Ainsi au niveau de la configuration intérieure, cela ne change pas pour nos animaux.

l'intérieur du poulailler eglu cube, avec les deux zones distinctes : pondoir et repos

zone « pondoir » à gauche et zone de repos à droite.

Je pense cependant que le caillebotis est assez confortable pour que les poules y dorment en étant, pour ainsi dire, à « plat ». Par contre, j’ai peur que du fait de la largeur des barreaux, il faille nettoyer quotidiennement les excréments. Ce qui au final, revient à peu près à la même durée concernant l’entretien. Je n’ai pas testé cette possibilité.

Les poules ayant décidé de pondre indifféremment d’un côté ou de l’autre, nous laissons ouvert la séparation en permanence, y compris la nuit. Cela nous oblige à nettoyer aussi la zone « pondoir » le matin, mais cela permet à chaque animal d’être à l’aise la nuit, et de trouver SA place à l’intérieur. La famille aura compté à son maximum jusque 10 individus de sexes, d’âges et de taille différentes, ce qui nécessitait de leur laisser de l’espace pour se reposer.

Pour info, le groupe comprend Anka (coq orpington nain), Simla (poule vorwerk) et P’Ang, nos deux poulettes vedettes, mais aussi Akola (jeune orpington naine), Leila et Croc (deux poules brahma de petit gabarit), et 4 jeunes brahmas adolescents (Gasni, Grhib, Mal’J et Me2)

C’est donc consciemment que nous avons testé ce poulailler sans forcément utiliser ses fonctionnalités initiales (caillebotis, séparation nocturne).

Pour ou contre les poulaillers en plastique ?

Certains d’entre vous seront d’office, rebutés par l’aspect moderne et surtout par le plastique de ce poulailler aux lignes épurées et tendance (qui malgré tout se fonds parfaitement dans un environnement naturel) ; et d’autres le seront par le coût d’un tel matériel, car effectivement il s’agit d’un achat assez conséquent. J’ai donc envie de comparer un peu les choses et de me baser sur quelques observations personnelles pour me forger une réelle opinion à ce sujet !! 😉

Car à Brahmaland on n’a jamais acheté de poulailler « tout fait » !! On a d’abord bricolé en détournant l’usage initial de caisses et container à fruits (palox), puis JF s’est lancé dans la confection de quelques petites cabanes sur le même modèle. Ainsi nos poulaillers correspondent exactement à nos besoins, et sont plutôt pratiques. De ce fait, il me faut aller voir un peu ce que l’on peut trouver comme produits dans le commerce !! 🙂

Un poulailler en bois, sur pilotis, de même capacité d’accueil que l’Eglu, coûte entre 200 et 300 €, selon les fournisseurs. Il faudra le peindre pour le protéger, et l’entretenir dans ce sens tous les ans, pour augmenter sa longévité. Le bois travaille, et même si c’est joli, il finira par prendre du jeu de ci de là, et présenter des défaillances, pouvant même réduire la sécurité de l’ensemble, et notamment face aux prédateurs.Il faudra veiller régulièrement à sa bonne étanchéité, qui tôt ou tard s’altèrera vraiment. C’est un constat fait également sur nos cabanes.

poulailler eglu cube en coloris vert. très harmonieux une fois installé dans le jardin des poussins.

Le poulailler s’intègre parfaitement bien, dans la végétation du jardin

Le bois est aussi (malheureusement) la cachette idéale pour les poux rouges qui y trouvent des milliers de recoins dans les interstices du bois en lui même (et entre les différents morceaux assemblés). En cas d’invasion, il n’y a guère d’autre solution réellement efficace, que de tout brûler et de racheter du neuf. De plus le nettoyage en profondeur et les traitements sanitaires sont plus compliqués à réaliser, car il faut ensuite attendre que ça sèche.

Compte tenu de tout cela, je pense que l’aspect financier peut donc être laissé de côté, puisque le poulailler Eglu Cube est un investissement à très long terme : il ne pourri pas, demande vraiment peu d’entretien comparé au bois, et présente mille fois moins d’opportunités pour les parasites. De plus, même après passage au jet, il sèche très vite et peut même être essuyé si besoin, pour être remis en fonction en quelques minutes !!

Ensuite pour ce qui est du plastique… effectivement ce n’est pas du bois et n’en sera jamais !! Pour ce qui est de l’esthétisme naturel, je dois avouer que le modèle vert ne jure pas du tout dans un jardin, ni même dans un environnement plus rural. Et que le modèle fushia est vraiment plaisant pour mettre une touche de couleur dans un jardin 🙂 . (on aime ou pas la couleur, là ça ne se discute pas !!)

Les différentes options proposées par Omlet

Le poulailler seul avec sa structure en hauteur :

Poulailler Grand Eglu Cube et sa structure, modèle fushia

Poulailler et sa structure, modèle fushia

C’est le modèle de base, qui a l’avantage, de par sa structure, de ne pas être posé directement au sol, et de libérer ainsi de l’espace en dessous pour y faire une zone de vie agréable. Nous avons d’ailleurs pris l’habitude, d’y laisser une mangeoire  à disposition.

Prix de vente de l’ensemble : 599 €.

Proposé en deux coloris : Vert (classique et « naturel ») ou Fushia (plus tendance et plus fun, peut facilement être assorti à des jardinières ou pots de fleurs pour un ensemble harmonieux et tendance)

Des roues pour le déplacer facilement :

Poulailler grand Eglu Cube, sur roues pour faciliter les déplacements.

avec l’option roues, pour faciliter les déplacements.

L’option avec roues est réellement une belle alternative, car cela permet de bouger toute la structure (assez imposante) facilement (et même lorsque l’on est amoindri physiquement, comme moi !!). Il n’est même pas nécessaire de se baisser pour enclencher le système, ce qui, je l’avoue, m’arrange bien !!

Prix de l’option : 70 €  (=> ça ne vaut vraiment pas le coup de s’en priver !!)

Voici une courte vidéo expliquant comment déplacer le poulailler à l’aide des roues :

Petite amélioration à prévoir : des poignées pour faciliter la prise en main, et le déplacement sur roues. Elles existent, mais se fixent uniquement sur l’enclos, et non sur le poulailler. 😉

L’enclos sécurisé :

petit enclos sécurisé et bâché pour poulailler eglu cube

petit enclos sécurisé de 2m

L’option vient s’adapter sur le poulailler Grand Eglu Cube et se décline en trois tailles différentes (longueurs). Extrêmement sécurisé avec sa jupe de protection exclusive, « anti-tunnel », il garantie un espace de vie sans risque pour vos poules.

=> Nous reviendrons ultérieurement, plus en détail sur ce sujet (ainsi que sur différents accessoires qui y sont lié) dans un prochain article. 😉

Prix des options :

  • 180€ pour l’enclos de 2m
  • 300 € pour celui de 3m
  • 420 € pour le grand de 4m
Grand enclos sécurisé pour poulailler eglu cube

Enclos grande longueur de 4m

=> voir toutes les options et combinaisons possibles

Les avantages de ce poulailler

  • La durée de vie (solidité, résistance aux intempéries et au soleil)
  • La garantie de 30 jours (satisfait ou remboursé) offerte par Omlet, qui permet de voir sur place et en situation si le matériel convient bien. 🙂
  • Parfaitement étanche, même durant les tempêtes ! 🙂
  • Son isolation qui le rend un peu plus confortable, pour les cocottes en été.
  • Un système d’aération qui semble performant, en été.
  • La possibilité de laver au jet.
  • Facile à traiter en profondeur, en cas d’invasion de parasites.
  • Le tiroir amovible de fonds qui facilite le nettoyage
  • Les portes et ouvertures sécurisées, qui se manient d’une seule main. Très appréciable lorsque l’on est handicapé ou amoindri temporairement.
  • Son look contemporain aux lignes épurées 🙂
  • Même les poules de grande race peuvent y vivre !

Les inconvénients relevés

  • L’entretien quotidien est un peu moins pratique que mes poulaillers habituels
  • L’Eglu Cube est large et ne circule pas partout !! Il faut bien y penser avant de le monter dans une zone de laquelle il ne pourra pas sortir !! (comme chez nous !!)
  • Pas de fonds escamotable sous la partie pondoir (ce serait un plus pour faciliter davantage le nettoyage)
  • Manque poignées pour faciliter le déplacement sur roues (lorsque le poulailler n’est pas utilisé avec l’enclos)
  • L’échelle ne plait pas à toutes les poules ! Une modification est en cours de création par les designers d’Omlet… nous en saurons plus prochainement !! 😉
  • Beaucoup de condensation intérieure lorsqu’il gèle dehors. Il faut que je solutionne cela car je n’ai pas possibilité de moduler l’aération existante 🙁 . L’équipe d’Omlet planche déjà sur le sujet également 🙂

Les difficultés rencontrées et solutions apportées

L’échelle d’accès ne convient pas à tous !!

L’échelle nous a posé pas mal de soucis, car nos poules ne sont pas habituées à ce type d’accès et certaines ont vraiment refusé de rentrer le soir.

De plus, toutes nos familles (ou presque) comprennent des poussins nouveaux nés, à un moment de l’année, ce qui a rendu la mise en œuvre du test un peu compliquée. Effectivement, il a fallu attendre que les petits soient assez grands pour gravir l’échelle et être capables de sauter (sans risque), le matin, s’ils ne voulaient pas y poser les pattes.

Les poussins brahmas se jettent du haut de l'échelle !!!

Les poussins brahmas se jettent du haut de l’échelle !!!

Pour familiariser les plus récalcitrants à utiliser l’échelle, j’ai ajouté une rampe en bois, que j’ai décalé progressivement tous les deux jours (voir la mini vidéo si après, lors de l’apprentissage avec Simla). Au bout de quelques semaines, tout le monde savait grimper les barreaux le soir, pour aller se coucher.:)

Par contre le soucis persiste vraiment pour la descente : 9 sujets sur 10 choisissent de sauter. Et pour tout vous dire, cela ne me plait pas tellement, car après une bonne nuit d’inactivité, les organismes sont refroidis et on augmente les risques d’incident (ou d’accident). J’ai donc laissé à demeure la rampe en bois par dessus l’échelle, pour limiter ces risques.

L’une des poules du groupe ayant décidé de couver, j’ai du la déplacer, et l’installer ailleurs avec ses poussins, car ces derniers ne pouvaient pas utiliser la rampe (l’angle offert par l’échelle est un peu trop raide pour des tous petits). C’est un réel soucis à solutionner durablement, car pour moi qui n’aime pas séparer les membres d’une même famille, j’y ai été contrainte.

Pour le printemps prochain, nous allons bricoler une rampe plus adaptée, accessible aux tous petits et surtout sécurisée pour leurs premiers pas !! 😉

Par ailleurs, Mathieu m’a confirmé que l’équipe d’Omlet travaille déjà sur une option ou une amélioration à apporter à ce sujet 🙂 Je ne manquerai pas d’ajouter un complément d’information à ce sujet le moment venu !

L’entretien quotidien n’est pas des plus aisés

Comme déjà mentionné, chez nous, les poules dorment « au sol » dans une litière douillette faite de copeaux. L’Eglu n’est pas réellement prévu pour ce type d’utilisation, j’ai donc du m’adapter un peu !!

Effectivement, les premières fois, j’ai vraiment mis une bonne épaisseur de litière à l’intérieur dans les deux compartiments. Mais de ce fait, le tiroir ne peut fonctionner (trop de copeaux) et il faut se contorsionner un peu, pour se glisser à l’intérieur et réaliser le nettoyage quotidien.

Décision prise de mettre moins de copeaux, et de réapprovisionner plus souvent, pour maintenir le moelleux de l’ensemble. Ainsi on peut nettoyer plus facilement les déjections, en se servant du tiroir, ce qui évite de se plier en quatre !!

La condensation en hiver

Avec l’arrivée des jours froids et du gel nocturne, je viens de constater (ce matin) que l’intérieur du poulailler est recouvert de condensation, et cela ne me plait pas du tout !! 🙁

C’est un problème que l’on rencontre également dans les autres poulaillers, lorsque les familles sont nombreuses, et que je solutionne partiellement en augmentant l’aération des cabanes, dans la partie haute.

Mais là…. je n’ai pas le pouvoir de le faire… et il me faut pourtant trouver une solution !!!! J’apporterai un complément d’information à ce sujet, lorsque j’aurai résolu ce problème 🙂

=> Sinon je devrais réduire le nombre d’habitants temporairement.

Mon ressenti et mon avis concernant ce produit

Personnellement, ce qui me séduit le plus (outre l’aspect esthétique) c’est la durée de vie :

  • Savoir que je n’ai pas besoin de prévoir le remplacement du poulailler dans les années à venir (longévité des matériaux et de l’ensemble)
  • Savoir que l‘entretien annuel est minime, voir inexistant (peu de risques de casse ou d’usure)
  • Savoir que la sécurité est garantie par des systèmes simples qui risquent peu de s’altérer avec le temps.

Un dernier test pour vous répondre !!

Plusieurs personnes m’ont posé la question du nombre d’animaux pouvant vivre dans le poulailler Eglu Cube. Comme je l’ai déjà écrit plus haut, la famille en charge du test à Brahmaland, comprend une dizaine d’individus de taille plutôt moyenne.

Je voulais savoir également, comment allait se comporter l’un de nos grands coqs brahmas face à la porte, à l’échelle et au volume intérieur, j’en profite alors pour faire d’une pierre deux coups, lors de ce test ultime, en compagnie de Beach ! 😉

  • Contrairement à toute attente, il passe assez facilement par la porte dans les deux sens (bon, c’est un peu juste, mais ça passe sans forcer !!)
  • Il est un peu à l’étroit (en hauteur) une fois dans l’habitacle
  • Il descend assez bien avec la rampe (première sortie) et évite l’échelle (seconde sortie) en sautant presque aussitôt

Pour répondre à la question : Il est envisageable (et raisonnable) de mettre un coq de même gabarit (5kg) accompagné de 2 ou 3 poules maximum, selon leur taille et le choix d’aménagement intérieur.

Où et comment se procurer le poulailler Grand Eglu Cube ??

Tout simplement sur la boutique Omlet qui regorge d’accessoires pour animaux (les poules oui, mais pas que !!).

Faites vous plaisir et commandez dès à présent le Poulailler Eglu Cube !!

=> Et bénéficiez de 10% de réduction valable sur l’ensemble des produits 🙂

avec le code promo suivant : Brahmaland !!

=> sans risque avec la garantie de 30 jours : SATISFAIT ou REMBOURSÉ


Et pour finir, j’aimerai beaucoup avoir aussi les avis d’autres utilisateurs !!

Je sais que certains d’entre vous on déjà des poulaillers Omlet chez eux,

alors merci de laisser un petit commentaire

pour partager vos impressions, suggestions, etc.

🙂


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 29
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Test du poulailler en plastique Grand Eglu Cube

  1. annick

    bonsoir Gaëlle
    cela fait un moment que je réfléchis à investir dans ce poulailler. le prix m’arrête un peu, mais cet article va peut-être finir par me convaincre. j’ai quand même une question : comment je vais faire déménager mes poules d’un poulailler à un autre ? comment ça s’est passé pour les votres ?
    merci, bonne soirée, bien amicalement
    annick

Laisser un commentaire