poulaillers à l'ombre

Aider les poules à supporter la chaleur

  •  
  •  
  •  
  •  

Autant nous avons eu très chaud en mai et en juin, par vague d’épisodes caniculaires ponctuels.. autant juillet-août c’était confortable pour les cocottes, avec une météo printanière qui nous a même permis de semer du gazon dans les parcs !!

Les températures remontent, le soleil revient doucement, et les « bons gestes d’été » doivent suivre, pour aider les poules à lutter contre la chaleur parfois accablante d’un jour à l’autre.

Autant nos chers gallinacées craignent peu le froid de l’hiver, autant la chaleur (surtout les températures élevées comme chez nous) leur est vraiment peu favorable, et peut même provoquer des décès subits.

Pour éviter trop dégâts sur nos cocottes, nous avons mis des ‘rituels d’été’ en place : des actions et gestes, simples et efficaces. Les deux grandes priorités étant l’hydratation et l’ombre 🙂

L’eau c’est la vie !

Le plus important est de veiller à ce que l’eau de boisson soit propre et fraîche, et le reste une partie de la journée. Ici je suis sûr place, je peux donc mettre de l’eau fraîche plusieurs fois si nécessaire. En cas d’absence, certains utilisent des glaçons pour éviter que la boisson se transforme rapidement en tisane tiédasse et infâme. Il est aussi possible de mettre un abreuvoir siphoïde rempli d’eau, au congélateur la veille pour le lendemain.

La propagation des algues avec la lumière et la chaleur est importante : veiller à laisser autant que possible les abreuvoirs ou réserves à l’ombre. Nettoyer souvent pour éviter la prolifération d’algues et bactéries néfastes aux poulets.

Petit auvent pour l'ombre, toit ouvert pour aérer le poulailler

Petit auvent pour l’ombre, toit ouvert pour aérer

Astuce

Pour ne pas gaspiller l’eau que je change, soit j’arrose les plants ou fleurs au passage, soit je verse au sol, toujours au même endroit (zone de terre) dans le parc. Les poules se précipitent toujours pour gratter, farfouiller et cela forme vite de la boue 🙂 Je créé ainsi une zone humide où les poules pourront ensuite se rouler après avoir gratté. C’est un endroit (idéalement à l’ombre l’après midi) qui restera plus frais et sera d’autant apprécié !

L’ombre indispensable

Il y a encore plusieurs parcs où l’ombre manque à certains moments de la journée, à défaut de végétaux suffisamment grands, ou étoffés. Pour parer à cela, il faut créer des zones d’ombrages artificiellement.

Nous avions déjà mis en place du filet brise vue, qui a la double fonction de faire un peu d’ombre et de couper le vent, selon la météo du moment !

Cette année j’ai aussi utilisé de vieux draps et des vieilles bâches pour créer des zones supplémentaires d’ombre , très appréciées de tous nos poulets !! 🙂 Certes, ce n’est pas très esthétique (ça fait un peu auvent de camping !!) mais c’est très efficace et surtout fonctionnel en quelques minutes.

Je me suis servi des grillages de clôture comme support d’un côté, et j’ai mis des piquets à l’autre extrémité, en assurant une pente, afin que l’eau de pluie ne stagne pas sur le toit improvisé. Encore une fois, je concède que c’est moche et que ça fait bricolo, mais ce n’est que provisoire, le temps que les plantations continuent de prendre de l’ampleur.

L’important lorsque les températures grimpent, c’est que tous mes poulets puissent se coucher à l’ombre sur des zones humides.

Les bricolages en images :

🙂

Haie d'osier le long d'une cloture de poulailler. produit de l'ombre rapidement

L’osier pousse vite et facilement, en forçant les jeunes branches à se croiser on obtient assez vite de l’ombre

Certains parcs sont à présent bien dotés en végétation et c’est certain que c’est l’idéal !! La haie de framboisiers ayant l’avantage outre de fournir de l’ombre, de produire des fruits la plupart du temps fort prisés !! Il faut voir Naïkee sauter pour attraper les framboises mûres qu’il offre ensuite à ses poules ou aux poussins !!

Dans les parcs à poussins, j’utilise aussi des gros bidons coupés, avec deux ouvertures pour une meilleure ventilation. On peut utiliser n’importe quel support permettant de créer facilement de l’ombre.

Encore une fois, l’important est le résultat obtenu, pour faciliter la vie des cocottes aux heures les plus chaudes de l’été.

Actions complémentaires

Lorsqu’il fait vraiment très chaud, en plus des actions déjà menées précédemment, j’arrose vraiment (au jet ou au bidon) tôt le matin ou tard le soir, les zones humides, pour assurer plus de fraîcheur et de confort à mes pensionnaires plumeux 🙂

Je prépare aussi des pâtées fraîches à base de graines de couscous gonflées dans l’eau froide, avec des légumes, des fruits, du râpé, du thon, etc. L’idée étant de proposer aux poulets en fin de journée, un plat frais et humide, pour assurer alimentation et hydratation.

Nos poulaillers sont en grande majorité orientés vers l’Est, ainsi que l’ouverture des toits. Cela m’offre la possibilité, dès que le soleil à tourné, d’ouvrir le toit en grand, afin de ventiler les cabanes, tout en produisant toujours de l’ombre. Ainsi nos cocottes ne rentrent pas le soir se coucher dans un four !! 🙂

—–

N’hésitez pas à partager vos propres astuces dans les commentaires,

cela pourra certainement être utile à une autre personne 🙂


  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •   
spacer

2 comments on “Aider les poules à supporter la chaleur

  1. Françoise Leygnac

    Somme toute, des conseils empreints de bon sens.

  2. Cathy

    Mes poulettes ont la chance de se promener sur un terrain de 2000 m2 très ombragé sous les chênes et nous avons construit un auvent au dessus du poulailler pour le protéger des intempéries, je ne suis donc pas vraiment concernée mais merci pour tous ces précieux conseils !
    Bonne journée

Laisser un commentaire