nos poules pondeuses de souche industrielle : médicis et limousine

Des œufs et encore des œufs !!

Qui dit début de nouvelle année, dit aussi bilan de l’année précédente, analyses et divers calculs d’hiver 🙂

Chaque jour nous comptons les œufs récoltés, puis chaque mois, cocotte par cocotte, afin de définir la Miss du mois ! Un peu à l’image de l’ouvrier ou l’employé du mois, dans certaines entreprises !!

Les meilleures productrices restent souvent les pondeuses de souches industrielles, mais je suis toujours surprise de voir que nos brahmas se défendent plutôt bien aussi !!

Les miss poules 2016

  • Janvier : miss Quad confirme sa place de grande gagnante 2015 : 24 œufs
  • Février : miss Quad veut vraiment s’imposer aussi en 2016 !! 23 œufs
  • Mars : miss X (limousine souche industrielle) , miss Y (médicis souche industrielle) et miss Poons (Brahma bleue) se disputent la plus haute marche de ce mois ! 29 œufs chacune (voir l’article en référence)
  • Avril : miss Y (médicis souche industrielle) explose les compteurs et s’impose !! 30 œufs
  • Arya, jeune pondeuse issue d'un croisement original

    La jeune Arya très prometteuse….. et fort belle en prime !!

    Mai : miss X (limousine souche industrielle) ne se laisse pas faire et assure ce mois ci !! 29 œufs

  • Juin : miss X (limousine souche industrielle) confirme sa régularité !! 28 œufs
  • Juillet : miss X (limousine souche industrielle) s’accroche pour un titre annuel !! 27 œufs
  • Août : C’est miss Arya (fille de miss X avec le coq orpington Crack), poulette née en février 2016 qui crée la surprise !! 27 œufs
  • Septembre : miss Tiksi (brahma noire) détrône un peu les pondeuses industrielles ! 24 œufs
  • Octobre : miss Tisno (poule brahma splash handicapée) qui ne se laisse pas impressionner par les autres !! 20 œufs
  • Novembre : miss BN (brahma noire, super couveuse) veut aussi se distinguer après sa dernière poussinades : 21 œufs
  • Décembre : miss Crazy (jeune brahma splash née en mars) prouve que les poussins 2016 sont déjà actifs et productifs !! 17 œufs

Les œufs pondus en 2016

Ce n’est pas moins de 98 poules qui ont contribué aux pontes de 2016. Bien sûr, toutes n’ont pas également produit, et surtout, toutes n’ont pas été présentes toute l’année, ce qui fausse un peu les classements, évidement…

10 jeunes cocottes nées en 2016, se sont aussi glissées dans le classement, non peu fières d’être déjà des « grandes » !! Certaines prouvent déjà une très belle aptitude à la ponte, et cela laisse envisager de belles productions pour la saison à venir.

Pour 2016 ce n’est pas moins de 8154 œufs que nous avons récoltés dans les nids…… Ne sont pas pris en compte les œufs volés par le chien ou pondus dans des nids extérieurs que nous n’aurions pas trouvé…. Ou encore des œufs mous ou cassés, que les poules auront consommé sans que l’on s’en aperçoive.

Le top 10 des pondeuses !

miss X, la poule limousine

miss X, la limousine

Voici à présent le classement des meilleures pondeuses de l’année 2016

  1. Miss X, poule limousine de souche industrielle née en 2015 : 258 œufs !!!
  2. Miss Y, poule médicis de souche industrielle née en 2015 : 226 œufs
  3. Miss Poons Brahmaland, poule brahma bleue née en 2015 (par Lotus et Ayd’N) : 214 œufs 🙂
    (telle mère telle fille !!)
  4. Miss Bis, poule harco de souche industrielle née en 2014 : 195 œufs (confirme sa place de 2015 !)
  5. Miss Quad, poule semi naine croisée née en 2014 : 195 œufs (confirme sa production de 2015 !)
  6. Miss Poons, brama bleue

    Miss Poons, brama bleue

    Miss Angarade, poule huppée croisée, mère du poussin Mascot’, née en 2012 ou 2013 190 œufs (améliore même sa production de 2015 !)

  7. Miss Piou, fille de Quad avec un coq wyandotte nain, née en 2016 : 190 œufs
  8. Miss Pearl Brahmaland, poule brahma bleue née en 2015 : 167 œufs (dont une couvaison en mai)
  9. Miss Tiksi Brahmaland, poule brahma noire, née fin 2015 : 162 œufs (dont une couvaison en juillet)
  10. Miss Blue, poule brahma bleue née en 2015 : 158 œufs (dont une couvaison en mai)
Miss Y illuminée par le soleil déclinant d'hiver.

Miss Y (médicis) illuminée par le soleil déclinant d’hiver.

Il est évident que les poules ayant couvé sont déclassées par rapport à leurs homologues qui n’ont fait que pondre toute la saison !

À ce propos, nous n’empêchons aucune poule de couver si elle le désire, et lui laissons élever des petits à sa convenance. Ainsi toutes nos cocottes peuvent assouvir leurs besoins naturels comme bon leur semble. C’est notre choix, pour une meilleure qualité.

Je me permets également de rappeler pour clore cet article, que l’alimentation de nos cocottes est 100% naturelle, sans aucun apport de nourriture industrielle dont on ignore les compostions réelles…

Poons, poule brahma bleue

Poons s’interroge….

spacer

Laisser un commentaire