jolis oeufs colorés !

Egg’s anatomy

  •  
  •  
  •  
  •  

Anatomie de la poule et de l’œuf

Amis lecteurs, en cette fin de week-end pascal et de sa traditionnelle chasse aux œufs, l’envie me prend de vous faire un petit topo sur ces précieuses merveilles de la nature, qui, pour le coup, ne sont pas en chocolat.

Camille Ozier

Genèse de l’œuf

Pour rappel, la poule, comme tout oiseau qui se respecte, est un animal ovipare. Elle pond des œufs dans lesquels se développent ses petits contrairement aux animaux vivipares dont les petits se développent entièrement à l’intérieur du corps.

anatomie interne de la poule

anatomie interne de la poule

C’est dans l’ovaire de la poule que grossit le jaune. Une fois arrivé à maturité, cet ovule est relâché dans un canal appelé oviducte. Le long de ce « tuyau », commence alors un voyage qui va conduire à la formation du blanc et de la coquille jusqu’à la libération d’un œuf tout chaud à travers le cloaque.

Ce dernier est l’unique orifice de la poule. Il fait donc aussi office de vagin et d’anus (donc oui, la poule pond par le même endroit où elle fait caca et non ce n’est pas dégoûtant, c’est la nature !). Généralement une poule peut pondre un œuf par jour mais cela diminue en hiver, puis avec l’âge.

(cliquer sur les schéma pour les agrandir)

Le poussin c’est pas automatique

Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens (et il n’y a pas de honte à avoir), un œuf n’abrite pas systématiquement un poussin en devenir. La poule n’a pas besoin de s’accoupler avec le coq pour pondre des œufs. C’est ce qu’on appelle les œufs non fécondés. Ce sont précisément ceux-là que vous retrouvez le plus souvent, dans votre assiette (même si des exceptions arrivent).

Lorsque la poule a rencontré le coq, un spermatozoïde a pu entrer en contact avec l’ovule. L’œuf qui sort du cloaque est alors fécondé et un poussin pourra s’y développer au terme d’une couvaison de 21 jours.

Notez qu’à son expulsion, il vous est impossible d’observer une différence avec un œuf non fécondé. N’y cherchez pas une variation de taille ou de couleur, cela serait vain.

Lexique de l’œuf

Nous allons à présent décortiquer les éléments qui composent cette œuvre magnifique. 🙂

  • Le jaune ou vitellus : source de vitamines, minéraux et lipoprotéines, il est la principale réserve d’énergie nécessaire à la croissance embryonnaire.
  • Le disque germinatif : c’est la porte d’entrée des spermatozoïdes qui iront féconder l’œuf.
  • La membrane vitelline : entoure et maintient l’intégrité du jaune. Elle fait aussi office de barrière à d’éventuelles bactéries qui auraient pénétré l’œuf.
  • Le blanc ou albumen : il est composé à 88% d’eau et contient aussi des protéines dont la principale est l’albumine, des sels minéraux et des anticorps maternels.
  • Les chalazes : ces filaments blancs enroulés en spirale maintiennent le jaune au centre de l’œuf. Ils sont d’autant plus visibles que l’œuf est frais.
  • La chambre à air : plus l’œuf vieillit, plus le volume de celle-ci va augmenter. C’est pour cela qu’un œuf frais coule dans l’eau tandis qu’un vieil œuf aura tendance à flotter.
  • Les membranes de coquille : second rempart aux intrus, elles protègent l’œuf des bactéries. L’une est collée à la coquille, l’autre à l’albumen. Leur résistance diminue avec le temps.
  • La coquille : elle constitue la toute première ligne de défense contre les agents pathogènes. L’œuf étant en effet un milieu stérile. Elle prend forme dans l’oviducte par dépôt de carbonate de calcium issu (si besoin) des os de la poule. Sa couleur dépendra de la race.
schéma de coupe longitudinale d'un œuf de poule

schéma de coupe longitudinale d’un œuf de poule

Questions subsidiaires

Qu’est-ce que « mirer un œuf » ?

Lorsque vous ignorez si un œuf est fécondé ou non, il existe une technique qui permet de visualiser dès le 5e jour d’incubation (et non post ponte), si un poussin est à venir.

Le procédé requiert tout de même un peu d’expérience. Il vous faudra vous munir d’une lampe de poche bricolée pour en réduire le faisceau et tenter d’observer une éventuelle tâche rouge d’où partent des sortes de veines, signe d’une fécondation. Attention, la lampe de devra pas être maintenue trop longtemps près de la coquille car celle-ci émet trop de chaleur. Dans l’idéal, il vous faudra investir dans une lampe mire-œuf spécifiquement conçue pour cet usage. Tous les détails sur le mirage de l’œuf dans cet article : Comment savoir si l’œuf en cours d’incubation contient un poussin ?

Une poule peut-elle avoir des jumeaux ?

Théoriquement non, à moins d’un miracle. Il n’est effectivement pas si rare de découvrir deux jaunes à l’intérieur d’une même coquille. Cela m’est d’ailleurs arrivé il y a quelques temps !

Cela se produit assez facilement avec les jeunes pondeuses. Il peut s’agir d’une ovulation précoce ou d’un retard de progression dans l’oviducte. Deux jaunes se retrouvent alors présents au même endroit au même moment et vont se faire envelopper dans la même coquille. Si ces deux ovules ont été fécondés alors on est en droit d’imaginer que deux poussins peuvent y grandir.

Malheureusement, même si la coquille sera peut-être un peu plus grosse que la normale, celle-ci n’est pas extensible comme un utérus. Les petits vont se retrouver fort compressés, risquent de souffrir de graves malformations, retards de développement, manque d’air et mourir en cours de route. Ils n’arriveront souvent, pas à percer la coquille lors de l’éclosion à moins d’une aide humaine. Si toutefois une naissance gémellaire se produisait, c’est vraiment que la Force était avec eux !

Voir justement, une vidéo canadienne sur l’aide à l’éclosion de deux poussins jumeaux

Il peut aussi parfois arriver qu’un seul des deux jaunes donne lieu à un poussin, mais celui-ci risque alors fort de s’étouffer ou de se noyer avec l’autre jaune. C’est ainsi que la poulette brahma splash N’Djili est venue au monde, sauvée par Gaëlle 🙂

Voir à ce propos, la vidéo où Gaëlle extirpe le poussin, englué dans le second jaune 🙂

Qu’est-ce qu’un « œuf hardé » ?

Il s’agit d’un œuf sans véritable coquille ou à la coquille molle. Cela peut être dû à un manque de calcium, une carence en vitamine D (manque de lumière) ou à une infection virale comme la bronchite infectieuse.

Qu’est-ce qu’un « œuf de coq » ?

Non il ne s’agit pas d’un œuf pondu par un coq !! C’est une expression qui désigne un œuf de très petite taille ne contenant que du blanc. Même si cela peut être dû à une anomalie de l’oviducte, cela arrive parfois en début ou fin de ponte d’une volaille.

Voilà chers lecteurs, vous en savez désormais un peu plus sur les nombreuses surprises que peuvent abriter les œufs de cocottes. J’espère avoir enrichi votre culture gallinacéenne et je vous laisse à présent déguster ce qu’il vous reste de chocolat…

Article signé : Camille Oisée


Crédits photo :

schéma oeuf : créditphoto explora TV 

schéma poule : https://www.poulesenville.com/anatomie-francais-poule-2/


  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
  •  
  •  
  •   
spacer

One comment on “Egg’s anatomy

Laisser un commentaire